Mercredi 12 mai 2021, Adèle Exarchopoulos s’est livrée au cours d’une interview accordée à Paris Match. La jeune femme de 27 ans a notamment évoqué son quotidien de maman célibataire, parfois difficile à concilier avec son métier d’actrice.

  • Adèle Exarchopoulos

Être mère célibataire, dans une société qui juge perpétuellement les femmes, c’est un combat de tous les jours. Karine Le Marchand, Alexandra Lamy, Lio, Céline Dion, ou encore Marine Le Pen… Parmi les personnalités publiques, nombreuses sont celles à avoir vécu cette expérience. C’est également le cas d’Adèle Exarchopoulos. La jeune actrice – repérée en 2013 dans La vie d’Adèle, au côté de Léa Seydoux – est devenue maman à l’âge de 23 ans seulement. Un “choix” qui n’a pas toujours été des plus faciles à assumer, comme elle le confie dans les colonnes du magazine Paris Match, en kiosque mercredi 12 mai 2021. A l’occasion de la sortie de Mandibules, l’un des premiers films à retrouver les salles de cinéma, la comédienne a accepté de se livrer sur son quotidien de maman célibataire, parfois difficile à concilier avec sa vie de star.

C’est ma meilleure histoire d’amour”

Ce n’est pas facile de donner la vie tout en essayant de continuer la sienne. Il faut être partout, et parfois on n’est pas assez doux avec soi-même”, raconte Adèle Exarchopoulos à nos confrères. D’ailleurs, sa grossesse lui a coûté certains rôles au cinéma… À l’époque, la jeune femme est même “retournée à Bercy vendre des sandwichs” en attendant de pouvoir reprendre le chemin des tournages. Mais le plus difficile fut aussi le regard des autres, et de la société en général, sur son rôle de maman solo. “Les femmes entre elles sont très durs. je me rappelle être parfois arrivée sur des plateaux où on me disait : ‘Ah, tu lui donnes la tétine, tiens…’ Je trouve ces jugements d’autant plus violents venant de femmes”, explique-t-elle.

Malgré les difficultés, l’ancienne star de La vie d’Adèle dit se sentir “par rapport à une maman de quatre enfants qui est seule et prend le RER”. Elle estime ainsi n’avoir pas à se plaindre : “Moi, je vis seule avec mon fils, mais il voit son papa [le rappeur Doums, ndlr.], j’ai mon père qui m’aide. J’habite dans l’immeuble de ma meilleure amie [Leïla Bekhti, ndlr.], qui m’aide aussi beaucoup…” Pour Adèle Exarchopoulos, devenir maman à 23 ans était avant tout une décision réfléchie : “Un désir d’amoureuse d’abord, puis de transmission. J’avais envie de partager. Je viens d’une famille nombreuse, c’était une évidence pour moi. Aujourd’hui, j’ai l’impression de grandir en même temps que mon fils, confie-t-elle. Et de conclure tendrement : “C’est ma meilleure histoire d’amour.”

A lire aussi : EXCLU – Mélanie Page (“L’école de la vie”) : “Je suis une maman très présente et je ne culpabilise en rien”

Source: Lire L’Article Complet