Faire ses cosmétiques ensemble, c’est le nouveau rituel qui séduit les femmes. On vous dit tout sur ce phénomène.

Restez informée

Les valeurs montantes amorcées par la crise sanitaire se poursuivent et le besoin de nature, de bien-être est toujours très présent. Les femmes ont envie d’une beauté bienfaisante, plus durable, plus authentique. Pour cela, elles se tournent vers le Do-It-Yourself. La preuve ? Une femme sur trois a déjà fabriqué elle-même un cosmétique selon un sondage réalisé en juillet dernier par Toluna pour I Make. “Fabriquer ses produits soi-même, c’est s’assurer une certaine transparence, et une lecture plus claire des ingrédients” selon Clarissa Scalisi, Consultante beauté chez Peclers Paris. Les ateliers de Do It Yourself fleurissent et orientent désormais les consommatrices vers le Do It Together, c’est-à-dire, le “faire ensemble”. Une tendance qui cartonne…

Une palette de propositions

Les possibilités pour apprendre à fabriquer les cosmétiques se multiplient. Aroma-Zone, spécialiste de la vente d’ingrédients a été l’un des pionniers en la matière avec le lancement de ses boutiques-atelier. En 2005, la marque a lancé ses premiers kits DIY et en 2013, ses ateliers. Depuis, les propositions se sont étendues et diversifiées. On peut aujourd’hui faire une immersion chez un parfumeur ou un artisan savonnier grâce à Wecandoo, une startup qui met en relation artisans et particuliers et pour organiser des ateliers. Enfin, certaines associations comme La Maison du Zéro déchet à Paris organisent régulièrement des séances, dont certaines dédiées à la cosmétique. Le point commun de tous ces ateliers ? L’apprentissage se fait en groupe (pas plus de 10), sous la tutelle d’un expert, et on fabrique ensemble, ses propres soins.

Le besoin d’expertise

Si l’aspect artisanal séduit, la présence d’un “coach” en cosmétique est un véritable atout. Lorsqu’on réalise ses recettes seule chez soi, difficile de s’assurer que l’on a déniché la bonne recette, ou que l’on effectue le bon dosage. Le Do It Together est encadré par des experts, qu’ils soient professeurs ou artisans. Il leur permet d’apprendre aux élèves les bons gestes, les règles d’hygiène, de leur montrer comment se perfectionner. Les professionnels expliquent l’utilité de chaque ingrédient, du principe actif à l’émulsifiant en passant par le conservateur, et conseillent sur les alternatives qui peuvent être employées pour remplacer tel ou tel ingrédient. Les ateliers sont également souvent l’occasion de réaliser des recettes sur une thématique préalablement choisie : le solide, le zéro déchet, les cheveux, les soins visage… Enfin, ils mettent à disposition tous les outils que les femmes n’ont pas forcément chez elles : mini fouet, éprouvette, balance de précision, pelle de mesure, etc…

Le temps pour soi

Participer à un atelier cosmétique, c’est s’offrir une parenthèse dans son quotidien. Un moment rien qu’à soi, où l’on déconnecte du travail, de sa vie de famille. C’est une bulle de bien-être, qui permet de développer la créativité. Cela peut être plus difficile de se créer un cocon chez soi, au milieu de l’effervescence familiale et de consacrer une heure ou deux à son activité sans être dérangée.

L’envie de partager

“Le Do It Together s’inscrit dans la tendance des projets collaboratifs” explique Clarissa Scalisi, Consultante beauté chez Peclers Paris. Il permet de maintenir un lien social entre les gens, et c’est précieux après la période de confinement et d’isolement que nous venons de vivre. Les ateliers sont des moments de convivialité, de rencontre, d’échange et de partage entre adeptes de la clean beauty. On peut s’y rendre entre amis, entre collègues ou entre sœurs, pour profiter de quelques heures ludiques, instructives, créatives. C’est même une activité proposée pour les enterrements de vie de jeune fille.

Lexique

Emulsifiant : Ingrédient qui permet de mélanger de l’eau à de l’huile, sans que les deux ingrédients ne se séparent.

Principe actif : Ingrédient qui possède des propriétés spécifiques et offre à une formule ses vertus anti-âge, apaisantes, purifiantes…

Conservateur : Ingrédient destiné à préserver la formule des bactéries, moisissures ou du rancissement.

Les bonnes adresses

Wecandoo : La société propose des ateliers d’immersion chez 800 artisans. On y fabrique un produit avec un parfumeur ou un maître savonnier, et on repart avec. Ateliers de 1 à 10 personnes, dans toute la France.
A partir de 30€. wecandoo.fr

Aroma Zone : Le spécialiste du DIY propose des ateliers cosmétiques avec des recettes testées et validées par des experts. Groupes de 6 à 10 personnes. A Paris, Lyon, Metz, Lille, Strasbourg et Aix.
A partir de 19€. aroma-zone.com

Funbooker : Le site propose une sélection de différents ateliers à Paris, en banlieue et à Montélimar, Nice ou Grasse. Certains peuvent même se faire à domicile.
A partir de 29€. funbooker.com

3 questions à un expert

Grégoire Hugon, co-fondateur de Wecandoo

Pourquoi le do it together est-il en pleine expansion ?

Parce que les gens veulent comprendre ce qu’ils appliquent sur la peau ou les cheveux. Ils ne souhaitent pas se contenter de lire une étiquette où figurent des mots latins que personne ne comprend. Ils veulent comprendre d’où viennent les matières premières.

Le phénomène s’est-il amplifié avec le confinement ?

Oui, chez Wecandoo par exemple, nous avons environ 1.500 personnes par semaine qui s’inscrivent à des ateliers contre seulement quelques-unes lorsque nous avons lancé la société en 2017. Nous avons organisé des “live” pendant le confinement, et ils ont rencontré aussi un grand succès.

Quels sont les ateliers les plus demandés ?

Chez nous, ce sont l’atelier parfum, qui a un côté magique et mystérieux. Il est très demandé pour les cadeaux (Noël, fête des mères…). Ensuite, le savon, un produit que tout le monde utilise. En enfin, les shampooings solides, qui sont très en vogue. Les ateliers rouge à lèvres commencent aussi à être assez demandés.

Cet article est extrait du tout dernier hors-série Femme Actuelle “Beauté, les nouveaux essentiels”, disponible en kiosque au prix de 6,90€.

A lire aussi :

⋙ Comment faire ses cosmétiques soi-même : nos conseils de pro
⋙ Bio, naturels… Nos 20 produits de beauté coup de cœur
⋙ Appli, site… 3 outils futés pour décoder nos cosmétiques

Source: Lire L’Article Complet