L’amitié peut-elle résister à tout ? Doit-on tout supporter en son nom ? The Climb, premier long-métrage de Michael Angelo Covino, entraîne le spectateur dans une comédie désopilante sur cet inépuisable sujet qu’est l’amitié, ici à travers la relation complexe et toxique qui lie Kyle et Mike depuis l’enfance. The Climb, a reçu le Prix du Jury au Festival du cinéma américain de Deauville en 2019, et le prix Coup de cœur du jury au Festival de Cannes la même année dans la sélection Un Certain Regard. Initialement prévu pour le mois de mai, ce délicieux film est enfin dans les salles le mercredi 29 juillet 2020.

Mike (Michael Angelo Covino) et Kyle (Kyle Marvin) se connaissent depuis l’enfance. Cette improbable amitié entre deux êtres que tout oppose -Kyle est aussi gentil et attentif aux autres que Mike un modèle d’égocentrisme- a survécu au temps et aux aléas de la vie. Quand le film démarre, les deux amis devenus adultes sont en train de passer un col à vélo, sur les routes du sud de la France, l’un devant, l’autre soufflant. Kyle parle de son futur mariage avec enthousiasme quand Mike lui annonce sans préambule qu’il a couché avec sa petite amie…

Entre John Cassavetes et Woody Allen

Ce film a d’abord été un court-métrage, présenté au festival Sundance. “Le défi consistait à savoir si on pouvait réaliser un court métrage captivant et drôle en ne filmant que nous deux en train de parler”, confiait le réalisateur.

Défi doublement relevé avec The Climb dans sa version longue, qui tient cette promesse sur une heure trente. Le film est rythmé par un enchaînement de scènes filmées en une seule prise. Cette réalisation très théâtrale contribue à sublimer des dialogues déjà particulièrement ciselés, dans la veine d’un Woody Allen en grande forme. Michael Angelo Covino est tout aussi virtuose pour croquer les situations bancales, qu’elles soient amicales, amoureuses ou familiales, débusquant l’absurdité et l’hypocrisie qui régissent bien souvent les relations humaines.

Derrière cette apparente légèreté, le film est plus profond qu’il n’y paraît, abordant avec sensibilité la question de l’amitié, au cœur du film, mais aussi la famille, la masculinité, la virilité. Sa manière de filmer, “naturelle”, en plans séquences, très proche des comédiens, fait aussi penser au cinéma de John Cassavetes. Michael Angelo Covino, comme le réalisateur d’Une femme sous influence (1974), aime travailler “en famille”, avec une équipe constituée d’amis rencontrés au fil de ses projets. Résultat : The Climb est un petit bijou de cinéma.  

Affiche du film “The Climb”, de Michael Angelo Covino (2020) (Metropolitan FilmExport)

La fiche

Genre : Comédie, drame
Réalisateur : Michael Angelo Covino
Avec : Kyle Marvin, Michael Angelo Covino, Gayle Rankin
Pays : Etats-Unis
Durée : 1h 38min
Sortie : 29 juillet 2020
Distributeur : Metropolitan FilmExport

Synopsis :  Kyle et Mike sont deux meilleurs amis aux tempéraments très différents mais dont l’amitié a toujours résisté aux épreuves de la vie. Jusqu’au jour où Mike couche avec la fiancée de Kyle… Alors que l’amitié qui les lie aurait dû être irrémédiablement rompue, un événement dramatique va les réunir à nouveau.

Source: Lire L’Article Complet