La ministre de la Culture a fait polémique à plusieurs reprises ce mois-ci avec l’annonce de mesures de sécurité impossibles à appliquer pour les rassemblements de plus de 5000 personnes.

Après plusieurs coups de gueule de la part de M. Pokora, rejoint ensuite par Slimane, Vitaa ou encore Clara Luciani, Jérémy Ferrari a été le premier humoriste à utiliser sa notoriété pour interpeller le gouvernement et le ministère de la Culture en demandant plus d’honnêteté et de justice afin de sauver l’industrie du spectacle. Dénonçant le “silence” assourdissant de Roselyne Bachelot et l’annonce par le Premier ministre de nouvelles mesures de sécurité pour les concerts impossibles à appliquer, le comédien a écrit une longue lettre publique qui a rapidement fait le tour des médias et reçu le soutien de nombreux artistes. 

À lire également

Pourquoi la ministre Roselyne Bachelot sera-t-elle bientôt candidate dans Les Reines du Shopping (M6) ? (VIDEO)

La ministre de la Culture a enfin pris la parole sur RMC et BFMTV ce lundi 17 août. Après avoir assuré que le Puy du Fou n’a eu “aucun passe-droit” pour organiser son rassemblement de 9000 personnes, Roselyne Bachelot a répondu aux complaintes de l’humoriste : “On peut s’asseoir en groupe dans une salle de spectacle. Mais il faut une distance entre les groupes ou une personne individuelle. Le port du masque est recommandé, mais n’est pas obligatoire. Alors, effectivement, l’argument de Jérémy Ferrari est tout à fait recevable et j’y souscrirais volontiers“. Cependant, elle a noté que le cinéma “tient au fait de pouvoir retirer son masque (…) parce que la confiserie représente une source de revenus importants. (…) Peut-être faudra-t-il deux législations différentes“. Enfin, elle a exprimé ses inquiétudes quant aux personnes qui pourraient profiter de l’obscurité des salles de spectacle pour retirer leur masque et mettre en danger les autres.

Dans sa tribune, à lire en intégralité en fin d’article ou en cliquant ici, Jérémy Ferrari a notamment écrit : “La réouverture des salles de moins de 5000 personnes sans la levée de la distanciation sociale est illusoire et vous le savez ! (…) Alors que vous avez successivement et d’une manière extrêmement claire levé les restrictions et la distanciation sociale dans les trains, les avions, les foires, les salons professionnels et les universités, vous ne l’avez pas fait dans les lieux culturels. Alors que chaque secteur privé, du tourisme à la restauration en passant par l’événementiel, a eu droit à son petit mot rassurant, vous semblez prendre un plaisir étrange à laisser trouble la question de la culture. (…) Alors que dans un théâtre, comme dans un train, comme dans une boutique, le port du masque est facile à mettre en place et l’utilisation de gel facile à imposer, alors que dans un théâtre, comme dans un train, les gens sont disciplinés là où ils le sont beaucoup moins, dans les bars, les parcs et les plages, vous avez tout de même montré la volonté farouche de fermer les théâtres en premier et de les rouvrir en dernier. (…) Nous avons pris bonne note de cette triste nouvelle qu’est l’interdiction des rassemblements de plus de 5000 personnes, mais nous vous demandons, pour la survie de notre secteur, la levée de la distanciation sociale dans les salles de spectacle, les cinémas … avec une jauge assise inférieure“.

Roselyne Bachelot “invite” les organisateurs de spectacles assis de plus de 5000 personnes à “demander des dérogations” pic.twitter.com/J2TtQA7WEu

Lettre ouverte au gouvernement. @EmmanuelMacron @Elysee @JeanCASTEX @R_Bachelot pic.twitter.com/XAz0lGceXR

Nicolas Perron

Source: Lire L’Article Complet