Alors que le prochain volet de la saga, James Bond : Mourir peut attendre sortira en novembre prochain, les autorités polonaises ont dévoilé les papiers d’identité et l’histoire de l’espion britannique qui portait le nom de James Bond…

La saga James Bond compte parmi les plus célèbres au monde. Pour les fans, difficile de supporter le report du prochain volet intitulé James Bond, Mourir peut attendre, qui a été repoussé au mois de novembre 2020. “MGM, Universal et les producteurs de Bond, Michael G. Wilson et Barbara Broccoli, ont annoncé aujourd’hui qu’après une réflexion attentive et une analyse du marché mondial du cinéma, la sortie de Mourir peut attendre sera reportée à novembre 2020″, déclarait la production du film sur Twitter en mars, alors que la pandémie contraignait les cinémas à fermer leurs salles.

  • Ricky Martin a envie de jouer plus au cinéma

    Cover Video


  • Ricky Martin a envie de jouer plus au cinéma
    Ricky Martin espère que sa nomination aux Emmy Awards pour sa performance dans «The Assassination of Gianni Versace: American Crime Story» où il incarnait Antonio D’Amico, le compagnon du créateur italien va lui permettre d’obtenir plus de rôles à l’avenir


    Cover Video

VIDÉO SUIVANTE

L’histoire du vrai James Bond

Si la saga James Bond est connue de millions de personnes à travers le monde, peu savent que l’espion a réellement existé. D’origine britannique, James Albert Bond était bel et bien un agent secret. Loin d’être aussi flamboyant et charmeur que celui qu’ont interprété Sean Connery, Pierce Brosnan ou encore Daniel Craig, il avait été envoyé à Varsovie en 1964, comme le révèle l’Institut polonais de la mémoire nationale. Il y travaillait en tant qu’archiviste à l’ambassade du Royaume-Uni.

Si les agents polonais notaient chez lui un penchant pour les femmes, ils n’avaient pas remarqué pour autant qu’ils profitaient de sa mission pour en rencontrer. Très discret, le véritable James Bond se concentrait, visiblement, davantage sur sa mission que sur le fait de mettre à profit son charme ravageur… Après avoir échoué dans l’accomplissement de deux tentatives d’infiltration de bases militaires proches de l’Union soviétique, James Albert Bond était rentré au Royaume-Uni en 1965, bredouille. S’il ne partage que peu de points en commun avec le personnage de Ian Flemming, c’est aussi parce que James Albert Bond est parti en mission alors même que la saga existait déjà depuis plusieurs années… Le premier film, Casino Royale est sorti en 1954. Le créateur du personnage s’était en effet inspiré du nom d’un ornithologue…

🤔 Czy 🇬🇧 Anglicy nadając swojemu agentowi nazwisko znane niemal na całym świecie i kojarzone z brytyjskim wywiadem…

Source: Lire L’Article Complet