L’animateur prend ses quartiers d’été dans la région marseillaise. Encore une belle occasion de nous faire saliver avec des recettes ensoleillées.

Petits Plats et Petits Plats en équilibre : sur la route des vacances s’installent, cet été, dans la cité phocéenne et ses alentours. Pourquoi ce choix ?

Laurent Mariotte : Parce que c’est beau ! Nous changeons chaque été, et cela faisait un moment que nous n’étions pas allés en Provence, une région riche en maraîchage, en pêche et en élevage.

L’objectif est toujours de valoriser le patrimoine culinaire…

C’est surtout l’occasion de mettre en lumière les producteurs et les agriculteurs de la région. Qu’ils soient marins-pêcheurs, apiculteurs ou chefs… Tous sont attachés à leur patrimoine et aux produits locaux.

Comment comptez-vous nous surprendre, cette année ?

En cuisinant sur le port de Cassis et dans les calanques des environs ! Le temps du tournage, nous nous sommes installés dans une très belle maison sur la route des Crêtes, située sur la falaise du cap Canaille. Un endroit sublime, avec une vue panoramique. C’est là que nous recevrons tous nos chefs.

Jean-Pierre Foucault est même venu vous rendre visite pendant le tournage…

C’est vrai. Jean-Pierre, qui est natif de Marseille, est venu me donner un cours sur l’art de vivre dans le Midi. Ensemble, nous avons concocté une tapenade, spécialité aux olives, qu’il adore manger à l’apéritif sur des tartines de pain grillé. Avec le pastis, évidemment !

À lire également

Petits plats en équilibre (TF1) Laurent Mariotte : “Je m’inspire des spécialités et des produits de Dordogne”

Quelles autres spécialités allez-vous mettre en avant ?

Toutes celles qui font la fierté des Méditerranéens. Parmi elles, la brousse du Rove, un fromage frais au lait cru, que je cuisine en tiramisu avec des navettes de Marseille. La ratatouille, évidemment, la caponata et l’incontournable soupe au pistou… Alexandre Mazzia, l’un de nos plus grands chefs, va nous mitonner un sar à l’huile d’olive, parfumé aux plantes maritimes. Une merveille !

Quel est le produit de l’été 2021, selon vous ?

J’ai redécouvert l’artichaut violet de Provence. C’est un beau légume, que l’on peut cuisiner de différentes façons, en été. Cru, en salade, ou cuit, à la barigoule, dans un bouillon, avec du vin blanc et des légumes.

Voilà bientôt treize ans que vous nous faites partager votre passion pour la cuisine dans Petits Plats en équilibre. Qu’est-ce qui motive encore Laurent Mariotte derrière les fourneaux ?

L’envie d’accompagner les Français afin qu’ils mangent varié et équilibré, en privilégiant les produits de saison, tout simplement !

Vous n’avez jamais été tenté d’ouvrir un restaurant ?

J’y ai pensé, mais c’est beaucoup de travail. Un jour, peut-être, je le ferai. En attendant, mon restaurant, c’est TF1, tous les midis !

Vos projets pour la rentrée ?

Je reprends mon émission de radio, La Table des bons vivants, sur Europe 1. Et avec TF1, je continuerai d’aller dans les régions à la rencontre des téléspectateurs, notamment en Alsace, pour Noël. Je travaille aussi sur un nouveau livre autour de recettes accessibles et peu coûteuses.

Interview Caty Dewanckèle

Source: Lire L’Article Complet