Neuf organismes du cinéma ont déposé un recours auprès du Conseil d’État afin de demander un report de “la mise en œuvre du pass sanitaire en alignant à minima la date et les modalités de cette mesure pour tous les secteurs accueillant du public”.

Lundi 12 juillet, Emmanuel Macron a annoncé qu’un pass sanitaire serait exigé pour entrer dans une salle de cinéma à partir du mercredi 21 juillet. Une mesure que les professionnels du 7e Art jugent trop hâtive et souhaitent repousser.

Comme le rappelle Box Office, le Gouvernement a une première fois refusé la demande de la Fédération Nationale des Cinémas Français “d’aligner les délais de mise en œuvre du pass sanitaire pour tous les secteurs”.

En conséquence, la FNCF et huit autres organisations de professionnels du cinéma (l’AFCAE, l’ACID, l’UPC, le SPI, le DIRE, l’API, la FESAC et la FNEF) ont saisi “ensemble le Conseil d’Etat afin de mettre fin à la nouvelle discrimination subie par le secteur culturel”.

Dans un communiqué, elles expliquent être “pleinement solidaires et mobilisées dans la lutte contre la Covid et la promotion de la vaccination” mais aussi “résignées à faire valoir leurs droits aujourd’hui face au délai extrêmement bref qui a été alloué aux cinémas dans la mise en place du pass sanitaire, dans des conditions inconnues à ce jour”.

Les organismes estiment que la mesure du Gouvernement “fragilise fortement l’ensemble du secteur du cinéma qui s’attelle pourtant depuis le début de la crise sanitaire à mettre en œuvre des protocoles sanitaires robustes et efficaces, et continue d’investir pour proposer au plus grand nombre une offre de film riche et diversifiée”.

Le communiqué poursuit : “Les organisations signataires demandent au juge de reporter la mise en œuvre du pass sanitaire en alignant à minima la date et les modalités de cette mesure pour tous les secteurs accueillant du public. Cette adaptation favorisera la clarté, l’acceptabilité et la transparence pour les spectateurs et les professionnels et respectera un principe d’équité indispensable pour toutes les activités accueillant du public.

La Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques a affiché son soutien à cette démarche sur Twitter :

Nous venons de déposer notre référé liberté au soutien du référé de la Fédération nationale des cinémas français (FNCF) devant le Conseil d’Etat pour que les lieux de culture bénéficie d’une égalité de traitement sur le #PassSanitaire.

Source: Lire L’Article Complet