Lancée jeudi dernier, “Olivia”, sorte de suite indirecte de “La Vengeance aux yeux clairs” toujours portée par Laëtitia Milot, continue ce soir sur TF1. La presse a-t-elle été convaincue par cette série judiciaire inspirée de faits réels ?

De quoi ça parle ?

Cinq années ont passé pour Olivia Alessandri. Réconciliée avec son passé tourmenté, elle a ouvert un cabinet d’avocat à Nice avec un credo : défendre les causes perdues ! Ce qu’elle a fait pour elle-même quelques années plus tôt, elle le fait maintenant pour les autres. Flirtant avec les limites, elle est prête à tout pour défendre ces femmes et ces hommes pour qui elle est un dernier recours. Chacune de ses affaires devient alors une véritable partie d’échec qu’elle engage pour rendre justice à ceux que la justice a trahi…

Olivia, spin-off de La Vengeance aux yeux clairs créé par Franck Ollivier

Avec Laëtitia Milot, Philippe Duquesne, Cyrielle Debreuil, Cyril Lecomte, Lola Dubini, François-David Cardonnel, …

Tous les jeudis à 21h sur TF1. Bande-annonce :

Ce qu’en pense la presse…

Selon Télé Star :

“Après avoir assouvi sa vengeance, l’avocate aux yeux clairs défend les causes perdues dans une série aux scénarios bien troussés et un fil rouge haletant.” 3,5/5

Lire la critique complète

Selon Télé Z :

“Les inconditionnels de Laëtitia Milot seront contents de la retrouver dans le rôle d’Olivia Alessandri (La vengeance aux yeux clairs). Si l’ensemble paraît un peu naïf, la série défend des cas judiciaires intéressants et le trio de redresseur de torts est aussi inédit qu’original.” 3,5/5

Lire la critique complète

Selon Télé Loisirs :

“Le jeu de Laëtitia Milot manque malheureusement parfois de naturel et l’intrigue de finesse, usant de grosses ficelles.” 2/5

Lire la critique complète

Selon Le Figaro :

“Retenons que l’héroïne a les yeux clairs, un brushing que même les Drôles de dames lui envieraient et qu’elle prend un air pénétré quand elle approche de la vérité. (…) La youtubeuse Lola Dubini l’aide comme elle peut, c’est-à-dire en récitant son texte, à résoudre ces intrigues à peu près aussi catastrophiques que le jeu de Laëtitia Milot. Philippe Duquesne, l’ex-Deschiens un peu perdu dans ces histoires, demande à Olivia pourquoi elle s’entête à défendre les causes perdues. Mais, oui, pourquoi?” 1/5

Lire la critique complète

Selon Le Parisien :

“Les vues de Nice comblent le vide et semblent sorties des polars du samedi de France 3, les intrigues sont sans relief et les dialogues confondants de platitude. (…) Malgré des œillades à répétition, le jeu convenu de la comédienne vedette ne rehausse pas le niveau, sous la ligne de flottaison. À se demander si cette série bâclée et ratée ne tient pas à un moment d’égarement de la Une qui a proposé ces derniers temps des créations autrement plus exigeantes et ambitieuses.” 1/5

Lire la critique complète

Selon Télé Câble Sat :

“Mal écrite, mal filmée, mal jouée, mal montée, dégoulinante de bons sentiments et totalement improbable, cette fiction est tellement ratée qu’elle en devient presque sidérante. Un cas d’école. On n’avait pas vu ça depuis les épisodes les plus navrants de Navarro et de Julie Lescault.” 0,5/5

Lire la critique complète

Selon Télérama :

“La série navigue tranquillement dans un océan de clichés : grosses ficelles, dialogues dégoulinant de mièvrerie (« J’ai fait ce métier pour dormir le cœur plus léger »), et un casting 95 % blanc aux yeux clairs — ceux au teint hâlé incarnant évidemment des accusés ou des ignorants. Même le soleil niçois et la mise en plis de Laetitia Milot ne sauraient illuminer ce sombre navet.” 0,5/5

Lire la critique complète

Source: Lire L’Article Complet