Après une première victoire historique de la France à l’Eurovision Junior, grâce à la chanteuse Valentina et son titre J’imagine, Télé-Loisirs a eu l’occasion de s’entretenir avec Alexandra Redde-Amiel, cheffe de la délégation française de l’Eurovision et directrice des divertissements et variétés de France Télévisions. Elle évoque avec nous les prochaines étapes en vue de 2021.

43 ans que la France attendait une victoire dans le cadre d’un Concours Eurovision ! Grâce à Valentina, l’attente touche à sa fin. La jeune artiste de 11 ans est, en effet, parvenue à remporter la 18e édition du Concours Eurovision Junior 2020, avec sa chanson J’imagine. Bien évidemment, l’Hexagone espère toujours un sixième sacre lors de l’Eurovision classique. Reste que cet exploit, réalisé lors de la compétition version “kids”, est un signal fort envoyé à l’Europe : alors que Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, s’apprête à prendre la tête de l’Union Européenne de Radio-Télévision (U.E.R.) au 1er janvier 2021, la France entend plus que jamais s’impliquer dans l’Eurovision. Alexandra Redde-Amiel, cheffe de délégation et directrice des divertissements et variétés du groupe public, fait le point avec Télé-Loisirs sur l’avenir de la marque.

Télé-Loisirs : Quelle a été votre réaction au moment de la victoire de Valentina ?

Alexandra Redde-Amiel : J’ai ressenti de la fierté et de l’émotion. Fierté que nous ayons pu porter Valentina à la victoire, fierté d’une équipe : la délégation française et France Télévisions. Surtout dans ce moment très compliqué, de la crise sanitaire. Plus que jamais, nous avions envie de cette victoire. Parce qu’elle est porteuse d’émerveillement et d’espoir. Ce sont des moments intenses, qui nous permettent de continuer à rêver. Et quelle émotion dans les yeux de Valentina, pleins d’espoir et de soleil ! Sa chanson, J’imagine, nous permet de nous tourner vers l’avenir. Et pas sur ce que l’on vit aujourd’hui. Valentina est ambassadrice de l’Unicef et représentante de la France : c’était pour nous le plus beau message qu’on pouvait envoyer à l’Europe. On est très fiers de cette victoire historique. Ça fait 43 ans qu’on attendait ça. On la dédie avec Valentina à toute l’équipe de la délégation française.

  • Eurovision Junior 2020 : Valentina chante "J'imagine"

    Télé Loisirs

  • Yakoi cette semaine à la télé ? (30 novembre)

    Télé Loisirs

  • Marion Jollès – Romain Grosjean : tout savoir sur le couple

    Télé Loisirs

  • Qui est Greg Yega ?

    Télé Loisirs

  • Le chef Jean-François Piège bouleversé en évoquant le sort des restaurateurs J'ai peur que ce soit une catastrophe

    Télé Loisirs

  • TLMVPSP Nagui surpris d'apprendre que le champion a déjà gagné deux autres jeux télé… et beaucoup d'argent !

    Télé Loisirs

  • Les bidasses en folie

    Télé Loisirs

  • Carla Bruni – Pourquoi pas de Tournées durant les années Elysées

    Télé Loisirs

  • Je ne suis pas un punching-ball ! Marlène Schiappa revient sur son coup de sang face à plusieurs ministres

    Télé Loisirs

  • On est presque en direct Laurent Ruquier dérangé par le texto d'un célèbre animateur

    Télé Loisirs

  • Les plus grands films de Glenn Close dans notre Clap 5

    Télé Loisirs

  • Gérard Jugnot revient sur un tournage très particulier avec Gérard Depardieu

    Télé Loisirs

  • Mort de JLSS : Pierre Lescure et le monde des médias lui rendent hommage

    Télé Loisirs

  • Les images choc des violences entre policiers et manifestants lors de la Marche des libertés à Paris

    Télé Loisirs

  • Les coups de gueule de Christophe Hondelatte : "C'est ma fierté", revendique le journaliste

    Télé Loisirs

  • Christophe Dominici : le XV de France rend un dernier hommage bouleversant au rugbyman avant son match contre l'Italie

    Télé Loisirs


  • Eurovision Junior 2020 : Valentina chante "J'imagine"
    Eurovision Junior 2020 : Valentina chante "J'imagine"


    Télé Loisirs


  • Yakoi cette semaine à la télé ? (30 novembre)
    Yakoi cette semaine à la télé ? (30 novembre)


    Télé Loisirs


  • Marion Jollès – Romain Grosjean : tout savoir sur le couple
    Marion Jollès – Romain Grosjean : tout savoir sur le couple


    Télé Loisirs

VIDÉO SUIVANTE

Que vous étiez-vous dit lors de la première écoute de sa chanson ?

A la première écoute, je l’avais dans la tête. Je marche à l’intuition, à la conviction et à l’émotion. Quand Valentina est arrivée avec ce titre, entre la petite fille que je voyais et ce message que je venais d’entendre, je me suis dit que c’était la chanson qu’il nous fallait pour 2020. Parce qu’elle est porteuse d’espoir.

Cette victoire va-t-elle susciter un regain d’intérêt pour l’Eurovision en France ?

Bien sûr. Notre stratégie aux divertissements de France Télévisions, avec Delphine Ernotte et Stéphane Sitbon-Gomez (directeur des antennes et des programmes, NDLR), c’est de réunir et de mobiliser. La réunion, c’est le partage, la communion… Une France fière, c’est une France mobilisée. L’Eurovision, avec tous ces Français qui nous ont soutenus, est une marque populaire. Et qui va marquer les Français. Oui, un engouement va se mettre en place, et on est très heureux de pouvoir partager tout ça avec l’Europe.

La victoire de Valentina, hier, a été sans appel…

Nous avons été en tête des votes du jury professionnel, et premiers des votes du public. Ça faisait 15 ans que ça n’était pas arrivé dans ce concours. Valentina a fait l’unanimité, grâce à ce qu’elle a dégagé, grâce à son tableau… Nous avions représenté tous les monuments phares de l’Europe. Avec une Tour Eiffel qui danse, à la fin, symbole pour nous d’une France heureuse et tournée vers l’avenir. Nous voulions présenter un tableau pétillant, qui donne envie d’être heureux.

Certains s’amusent du fait que la France présente presque systématiquement une Tour Eiffel dans ses scénographies !

C’est un symbole fort. Ici, elle était amenée d’une façon très sympathique : avec cette chanson, c’était la parfaite alchimie. La Tour Eiffel, au regard des autres candidats européens, c’est un symbole qu’on peut se permettre de revisiter dans nos performances.

Des critiques ont pointé du doigt un supposé playback de la part de Valentina lors du Concours, qu’en est-il ?

Tout a été enregistré en live. Nous avions une charte extrêmement précise de tout ce que nous devions faire. Dans chaque pays, nous avions la même scène, la même forme des écrans, le même nombre de caméras… Nous avons eu autant de pression pour réaliser cette prestation que si nous avions été en Pologne. Quand nous avons fini d’enregistrer la prestation, nous l’avons envoyé à la Pologne pour validation. Tout a été vérifié. Tout le monde était stressé quand on l’a enregistrée il y a environ trois semaines. Valentina l’était aussi. Nous avons dû tourner aussi le portrait de Valentina. Tout était en direct, il n’y a même pas de sujet. Je pense que certains ont voulu ouvrir le débat. Mais il n’y en a pas.

La France va-t-elle se porter candidate à l’organisation de l’Eurovision Junior 2021 ?

La France en a envie. Notre présidente Delphine Ernotte et Stéphane Sitbon-Gomez ont envie d’organiser l’Eurovision Junior l’année prochaine. La délégation française et moi-même également. Maintenant, il faut qu’on savoure notre victoire. On va en parler avec Martin Österdahl, le superviseur exécutif de l’Eurovision, et avec l’U.E.R. Il faut savoir que si, pour l’Eurovision classique, c’est le pays gagnant qui l’organise l’année suivante, pour le Concours Junior, on a la possibilité de proposer une candidature. Mais ce n’est pas une obligation. On va en tous cas échanger à ce sujet. C’est vrai qu’il y a un vrai engouement. On a reçu beaucoup de messages. Il y a beaucoup de gens qui ont envie qu’on organise l’Eurovision Junior à Paris.

Que pouvez-vous nous dire à propos de Eurovision France, c’est vous qui décidez, la future émission de sélection nationale que vous nous aviez annoncée au printemps dernier ?

Nous aurons 12 candidats. Un très beau casting, qui sera d’autant plus porté par la victoire de Valentina. Il y aura un jury et le public va décider de ce représentant français. On a fait les pré-castings, avec beaucoup de candidatures. Nous avions retenu une trentaine de candidats, pour en sélectionner 12. Ils seront présentés aux Français, qui seront mobilisés, j’espère, en 2021.

Source: Lire L’Article Complet