Ce 23 février, dans les colonnes du Parisien, Karine Ferri s’est livrée sur son engagement pour la cause animale, et a révélé ce qu’elle avait consenti à faire pour le bien être de son propre chien.

Elle ne s’en cache pas : les animaux, “tout particulièrement les chiens“, sont ses “meilleurs amis“, comme elle l’assure à nos confrères du Parisien, ce 23 février. Engagée auprès de plusieurs associations (30 millions d’amis, bien sur mais aussi des refuges, en France et aux États-Unis), Karine Ferri est également la maîtresse d’une chienne, Dolmen, et d’un chat, Menhir.

Entourée “par beaucoup d’animaux“, en Bretagne, où elle vit avec sa jolie petite famille, loin de l’agitation parisienne, elle révèle également : “mon beau-père a quatre chiens, notre voisin en a deux…” Un plaisir qui demande aussi “des changements de vie“.

À lire également

Karine Ferri : cet adorable surnom qu’elle a piqué à la famille de Grégory Lemarchal !

C’est pourquoi, dit-elle, avec son mari, l’ancien footballeur Yoann Gourcuff, ils ont pris une décision importante. “On ne prend plus l’avion car on ne veut pas que notre chienne aille en soute” dit-elle. Et d’ajouter : “Ce sont des choix qu’il faut avoir en tête“.

Et si elle prend plus souvent le train, ce n’est pas le seul changement qu’a opéré Karine Ferri dans sa “mentalité“. L’animatrice qui avoue avoir “acheté Dolmen dans un élevage, comme beaucoup de familles“, attend désormais que ses enfants, Maël et Claudia, grandissent pour en adopter un autre, cette fois-ci, dans un refuge…

Elle estime en effet : “Quand on décide de prendre un animal chez soi, c’est une responsabilité, un engagement”.

F.A

Source: Lire L’Article Complet