Lors de la 77e cérémonie des Golden Globes, la présentatrice, humoriste et actrice américaine a été primée par le prix Carol Burnett qui célèbre l’ensemble de sa carrière télévisuelle.

Inutile de la présenter : elle est la star des talk-shows aux États-Unis et mène une brillante carrière aussi bien sur les planches, pour ses one woman shows, qu’au cinéma (elle prête sa voix à la célèbre Dory dans le classique de Pixar, Le Monde de Némo). À l’occasion de la 77e cérémonie des Golden Globes, Ellen Degeneres a reçu le prix Carol Burnett pour son extraordinaire contribution à la télévision américaine. Après une introduction poignante de Kate McKinnon, la star des plateaux est monté sur scène sous les yeux de sa femme, Portia De Rossi, et de Carol Burnett, venue accompagner la lauréate pour l’occasion.

C’est en rendant un vibrant hommage à l’Australie que la présentatrice a choisi de démarrer son discours, avant de poursuivre, avec humour cette fois, en remerciant l’organisation Hollywood Foreign Press Association. “Ce qui me plaît, avec ce prix prestigieux, c’est que je savais qu’en arrivant ici, j’allais le remporter. Il n’y avait pas de stress. Il n’y a rien de pire que d’être assis comme vous tous en se demandant si oui ou non vous allez gagner“, blague-t-elle sous les rires du public. Ellen Degeneres est revenue sur son célèbre coming-out, fait dans l’un des épisodes de sa série Ellen en 1997, avant de parler de son émission télévisée, qui a commencé il y a dix-sept ans, et dans laquelle elle explique s’être senti enfin elle-même.

Ellen DeGeneres et le pouvoir de la télévision 🙌#GoldenGlobes, seulement sur CANAL+ pic.twitter.com/E8uyXTPwP6

Par la suite, la présentatrice a expliqué son besoin irrépréhensible d’apporter du rire et de la joie à ses téléspectateurs : “Il n’y a pas de meilleur sentiment que lorsque quelqu’un me dit que j’ai pu un petit peu améliorer leur quotidien grâce à mon émission, que je les ai aidés à traverser une maladie ou une période difficile. Ce qui compte c’est que les gens regardent mon programme pour qu’ils soient inspirés à faire la même chose, qu’ils puissent faire rire les gens, qu’ils soient bienveillants. C’est ça le pouvoir de la télévision et je suis très réconnaissante de faire partie de ce monde.”

Source: Lire L’Article Complet