Quand il entend le scratch du scotch collé sur le bitume, Philippe Benard est heureux : le Festival de Cannes (Alpes-Maritimes), qui débutera officiellement mardi 6 juillet, peut démarrer. Le chasseur de stars vient donc marquer son territoire, “chaque année, au même endroit, pour être face aux marches”. Philippe Benard peut aussi retrouver ses copains cinéphiles pour échanger sur le casting des stars.

Le gang des escabeaux, “l’âme du festival”

Cette année, ils sont 127 membres du “gang des escabeaux”, comme on les surnomme, veillant à ne gâcher aucun millimètre carré de trottoir. Mais tous sont inquiets de se voir imposer une distanciation physique. “On est quand même un peu serrés (…), il y en a plein qui arrivent”, confie Joseph Morpelli, responsable du “gang des escabeaux”. Et pour lui, impossible de dissocier le Festival de Cannes du “gang des escabeaux” : “Monsieur Thierry Frémaux nous a dit qu’on était l’âme du festival.” Parce qu’ils font partie du décor, la ville de Cannes, comme les organisateurs, ont souhaité perpétuer cette tradition. Certains ont même passé une nuit à garder leurs escabeaux ; ils attendent désormais de pied ferme les premières stars. 

Source: Lire L’Article Complet