Ce 13 novembre, sur le plateau de TPMP, Nathalie Marquay est revenue sur l’expérience traumatisante d’Élodie Gossuin, à Miss Univers.

Avant de devenir animatrice de radio, Élodie Gossuin fut Miss Picardie 2000, Miss France 2001 puis Miss Europe 2001. Au cours de son mandat de reine de beauté, la blonde a également représenté la France au concours Miss Univers, dont Donald Trump est le patron. Elle en “a été vraiment traumatisée” raconte sa consoeur, Nathalie Marquay…

Ce 13 novembre, sur le plateau de TPMP ouvert à tous, la femme de Jean-Pierre Pernaut a rapporté la terrible manipulation dont Élodie Gossuin a été victime, lors de sa venue à Porto-Rico… Elle lui a expliqué comment : “À peine arrivée là-bas, ils l’ont séquestrée dans sa chambre et elle n’avait plus le droit d’en sortir. Ils lui ont retiré les téléphones parce qu’ils disaient que c’était un homme“.

À lire également

Miss Univers : une ex-Miss France assure avoir été écartée à cause de Donald Trump

Pour être sûrs que la candidate française n’était pas un transgenre, “Ils voulaient absolument qu’elle aille chez un gynécologue se faire filmer” déplore Nathalie Marquay. Et d’ajouter : “Bien évidemment, Madame de Fontenay est venue à sa rescousse“.

Et si Élodie Gossuin a finalement été retenue parmi les 10 finalistes de l’élection, ce n’est que pour s’apercevoir – en rencontrant Donald Trump au cocktail de fin – que la rumeur avait été montée de toute pièce pour faire le buzz !

Dégoûtée, Nathalie Marquay précise qu’à l’époque tout le monde était de mèche. Elle assure : “il y avait même des membres du jury qui se moquaient d’Elodie en disant : ‘oui c’est sûr que c’est un homme’, parce qu’elle avait une robe où il y avait des coussinets pour le rembourrage“.

F.A

Source: Lire L’Article Complet