Dans une interview accordée à CNN, Wilfried Zaha a évoqué le racisme auquel il était confronté quotidiennement via les réseaux sociaux. Le footballeur anglais, attaquant de Crystal Palace, a notamment choisi de supprimer Twitter de son téléphone, par crainte de tomber sur des messages insultants ou agressifs à son égard.

Il y a quelques semaines, Wilfried Zaha décidait de révéler publiquement des messages racistes qu’il avait reçu via les réseaux sociaux. Après avoir ouvert une enquête, les autorités ont fini par retrouver la trace d’un enfant de 12 ans, lié à ces insultes et menaces envoyées sur Instagram. Cet incident est malheureusement loin d’être un cas isolé : dans une interview accordée à CNN, l’attaquant de Crystal Palace a évoqué le racisme dont il est victime quotidiennement. 

À lire également

Jacqueline Sauvage est morte à l’âge de 72 ans

Même après avoir signalé les abus de cet enfant, j’en ai fait de même avec 50 autres comptes“, a-t-il expliqué. Pour Wilfried Zaha, le combat à mener est autant celui contre le racisme que celui contre l’anonymat sur les réseaux sociaux. “J’ai l’impression qu’avec tout ce que nous faisons dans la vie, avec tout ce à quoi nous souscrivons, nous devons donner une sorte de pièce d’identité, alors pourquoi n’est-ce pas la même chose avec Instagram ? Pourquoi n’est-ce pas la même chose avec Twitter ?“, interroge-t-il. Ce racisme quotidien l’a amené à modifier ses habitudes et son utilisation des différentes réseaux sociaux. Au point d’en arriver à supprimer certaines applications de son téléphone.

À lire également

Téléfoot : la chaîne sera disponible dès le 17 août

Je n’ai même plus Twitter sur mon téléphone parce qu’il est presque certain qu’il y aura des abus (…) Pour les footballeurs noirs par exemple, être sur Instagram n’est même plus amusant. Vous n’appréciez pas votre profil : à chaque fois j’ai même peur d’aller voir mes messages personnels qu’ils pourraient contenir n’importe quoi“, explique-t-il. 

Aurélien Gaucher

Source: Lire L’Article Complet