si Camille Cerf n’a pas remporté l’épreuve du Grand Plongeon ce samedi 28 décembre dans Boyard Land, elle aura offert à ses camarades – et aux téléspectateurs – un plus beau cadeau. Son saut complètement raté a fait mourir de rire ses camarades.

Comme Fort Boyard, dont il est inspiré, le nouveau jeu de France 2 Boyard Land n’épargne pas les célébrités qui osent s’y frotter. Lors du premier épisode, c’est Amel Bent et Slimane qui en ont fait les frais, mis en grande difficulté sur l’épreuve des chaises volantes. Ce samedi 28 décembre, c’est Camille Cerf qui a vécu une soirée difficile. L’ancienne Miss France a tout donné – avec son équipe Christophe Licata, Nathalie Péchalat et le handballeur Daniel Narcisse – pour tenter de remporter le plus d’argent possible pour une association. Mais la réussite n’a pas toujours été au rendez-vous.

Alors qu’elle a affronté les cafards sans peur, Camille Cerf a en revanche pris l’eau lors de l’attraction du Grand plongeon, où elle était opposée à Vincent Lagaf’. Dans cette épreuve, le candidat est perchée sur une balançoire en hauteur manœuvrée par Monsieur Moustache, qui balance son candidat de bas en haut encore et encore afin de lui permettre de prendre le plus d’élan possible. Quand la balançoire est à pleine vitesse, le candidat doit alors s’élancer dans l’eau et plonger le plus loin possible. Et le saut de l’ancienne Miss France va clairement rester dans les annales, mais pas forcément pour les bonnes raisons.

Sur la balançoire, Camille Cerf n’est clairement pas sereine et multiplie les grimaces. Ses camarades restés au sol l’encouragent toutefois à fond. Sa copine Laury Thilleman – dans l’équipe adverse avec son mari Juan Arbelaez, Vincent Lagaf’ et Richard Orlinski – lui lance même : “C’est beau, ce que tu fais Camille”. Sauf que la suite n’est pas si belle. La jeune femme finit par sauter mais retombe tout de suite, faisant une chandelle. Un plongeon ridicule qui provoque aussitôt l’hilarité des autres candidats. Plus particulièrement celle Laury Thilleman, qui ne peut s’empêcher de rigoler. Elle rira cependant moins lorsqu’elle se retrouvera terrorisée par des serpents plus tard lors d’une épreuve.

A Boyard Land, le bonheur des uns est souvent suivi par le malheur des autres.

Source: Lire L’Article Complet