Partis de rien, Les Vagabonds ont vendu des millions d’albums et récolté cinq disques d’or avec leur répertoire rock tout droit sorti des années 60. Une musique, un look qui détonnent en ce début des années 90, mais qui pourtant, vont trouver leur public. Produits par Orlando, le frère de Dalida, Les Vagabonds vont devenir des habitués des plateaux de télé et vont multiplier les tournées à travers le pays, jusqu’à se produire sur la mythique scène de l’Olympia.

L’appel de Johnny

Ultime consécration pour les quatre Vagabonds (Francis “Dany” Belin, Alain “Jesse” Ciavarella, Jean-Pierre Simon et donc, Thierry “Ted Sanders” Burani), l’appel de leur idole, Johnny Hallyday, pour leur proposer une chanson. “On était des gamins. On rêvait de pouvoir le rencontrer au moins une fois. Et là, il nous avait carrément composé une chanson. Ce n’était pas la même chose, c’était mille fois plus beau“, se souvient Ted avec une émotion encore palpable trente ans après.

Son antre retrace l’aventure du groupe mais également l’apparition du rock’n’roll dans ces années 60 bercées d’insouciance : “C’est une musique très rythmée, très gaie, tu tapes du pied et surtout, si tu as un ciel gris, eh bien tout de suite, il est bleu“. Une passion qui l’a amené à reconstituer chez lui un bar américain typique de l’époque pour chanter devant ses proches. En attendant de pouvoir reprendre la route et retrouver le public.

Source: Lire L’Article Complet