C’était l’ouverture de la 34e semaine de la poésie, qui se déroule jusqu’au 20 mars : une lecture musicale du livre “La clameur des lucioles”. La comédienne Sandrine Bonnaire et le musicien Érik Truffaz font librement résonner le récit poétique de Joël Bastard. Tous deux s’accordent pour évoquer l’errance et la déambulation d’un écrivain poète à travers la ville de Montréal.

Cette lecture musicale préfère la digression à l’illustration en explorant une note, en la prolongeant, en improvisant un air ou un silence, en réponse aux questionnements de l’auteur. Les phrases sont suspendues, resserrées comme une flânerie dans les rues. 

Une lecture qui s’est déroulée sans public. Filmée, elle est visible sur Youtube.

Source: Lire L’Article Complet