Pour sa 40e édition, le festival Jazz sous les Pommiers, à Coutances, dans la Manche, possède une saveur particulière : il a lieu pour la première fois de son histoire à la fin du mois d’août, et non pas en mai. Lancé mercredi soir 25 août, il se déroule jusqu’au dimanche 29 août 2021.

Annulé en 2020 pour cause de Covid-19 (et réduit à un week-end en version 100% numérique), le festival Jazz sous les pommiers a tenté cette année le pari d’un report et d’une durée plus courte. “On s’est dit tout simplement qu’en reculant le plus tard possible dans l’été, avant la rentrée scolaire, on aurait un peu plus de chances que ça ait lieu”, a expliqué à l’AFP Denis Le Bas, le directeur du festival. “On n’est pas tout à fait dans le monde d’avant, on a réduit un peu la voilure, avec une programmation plus européenne”, souligne-t-il. “Mais en même temps, on a toujours eu une programmation très européenne et c’est presque une édition comme d’habitude.”

Kenny Barron, un Américain à Coutances

À l’affiche de l’édition 2021, Jazz sous les Pommiers s’est néanmoins offert une figure historique du jazz américain, le pianiste Kenny Barron, 78 ans, ainsi que des fidèles de Coutances, comme le contrebassiste Henri Texier (venu plus de quinze fois) ou le saxophoniste et clarinettiste italien Gianluigi Trovesi (dans un trio de clarinettes), des musiciens originaires d’Afrique (Cheik Tidiane Seck, Ballaké Sissoko, Sam Mangwana)… Et malgré une édition resserrée, il ne se prive pas de créations, au nombre de sept cette année.

Le concert du trio de Kenny Barron est retransmis vendredi en direct sur france.tv.


“On a juste fait le pari de Kenny Barron, qui vient des États-Unis”, a souligné Denis Le Bas. Malgré la recommandation des autorités américaines le 10 août, déconseillant à leurs ressortissants de se rendre en France en raison de la hausse du nombre de cas de Covid-19 dans l’Hexagone, le pianiste, ancien musicien de Dizzy Gillespie ou Stan Getz, est toujours à l’affiche du programme du 27 août. “Son agent nous a reconfirmé qu’il viendrait bien. Il a une terrible envie de jouer, il considère que c’est suffisamment sûr et comme il a envie de jouer, il vient. Point.”, a annoncé Denis Le Bas il y a quelques jours.

“C’est important pour les musiciens, pour les créations. On porte sept créations, ça veut dire qu’il y a des musiciens qui ont composé, qui ont répété, et à un moment donné il faut qu’ils jouent ça. On a fait un pari avec eux de les suivre sur tel ou tel projet, ça fait un an qu’ils bossent dessus et il faut qu’ils le présentent”, a aussi déclaré le patron du festival, pour justifier cette volonté de maintenir coûte que coûte la manifestation.

Jeudi soir, france.tv diffuse la soirée “One Shot Not” organisée la veille au soir autour du batteur Manu Katché, avec d’éminents invités comme Keziah Jones, Sandra NKaké et Erik Truffaz. L’évenement sera enrichi par un Facebook Live.

Les dix artistes en résidence depuis 25 ans réunis sur scène

Autre spécificité de Jazz sous les Pommiers, ses musiciens en résidence : le festival en choisit un tous les trois ans depuis près de 25 ans. Ce dernier s’engage par contrat à mener à bien pendant son mandat des créations et des concerts à Coutances et dans la région. Pour cette édition-anniversaire, les dix musiciens choisis en résidence au cours de l’histoire du festival sont réunis pour un concert exceptionnel, jeudi 26 août : de Frank Tortiller à Théo Ceccaldi et Fidel Fourneyron, d’Airelle Besson à Anne Paceo sans oublier Thomas de Pourquery – entre autres. Autant dire que ça s’annonce pétillant. “Retrouver tous ces musiciens, tous ces projets, tout ce public, c’est quand même vital, et ça fait du bien”, a conclu Denis Le Bas, directeur d’un festival né en 1982 et devenu au fil des années “le plus petit des grands festivals”, selon sa formule.

Le concert des résidents est à suivre jeudi soir à partir de 22h15 sur france.tv.

Plusieurs autres soirées à suivre sur notre plateforme

Si plusieurs concerts affichent déjà complet, la programmation, éclectique, invite à pas mal de moments passionnants en perspective, comme la rencontre entre le groupe du talentueux pianiste franco-suisse Gauthier Toux (lauréat Talent Adami 2021) et le fascinant trompettiste norvégien Nils Petter Molvær (28 août), à suivre sur france.tv.

Parmi les autres programmes à découvrir, figurent le splendide projet Noir Lac (vibraphone, balafon, voix et chœur) vendredi après-midi, l’hommage de l’Orchestre national de jazz (ONJ) à Ornette Coleman dans le beau cadre du Magic Mirrors (27 août) où sera aussi présenté, entre autres groupes, le beau projet du violoniste Mathias Levy, dans le cadre du même après-midi. Le Magic Mirrors accueille en effet deux après-midi de découvertes, avec plusieurs concerts “Jazz Export Days” de 30 minutes, jeudi 26 et vendredi 27 août.

La synthèse des shows “Jazz Export Days” sera diffusée sur france.tv.

D’autres concerts sont programmés sur notre plateforme de streaming. D’abord le formidable Large Ensemble de la pianiste Carine Bonnefoy, qui se produit samedi 28 août.

Ensuite, le trio suédo-norvégien Rymden, constitué par deux membres du trio du regretté Esbjörn Svensson (pianiste disparu accidentellement en 2008), Dan Berglund (contrebasse) et Magnus Öström (batterie), et par le pianiste Bugge Wesseltoft, qui se produit vendredi 27 août.

Autre groupe, El Comité, très prometteur combo de musique cubaine, samedi soir, avec le tromboniste Fidel Fourneyron en invité spécial.

Sur notre plateforme france.tv, sur le portail Jazz sous les pommiers, des concerts des dernières éditions sont toujours disponibles, en attendant le renfort des nouveaux contenus à venir, en partenariat avec France Musique.

Source: Lire L’Article Complet