Trois notes de Gershwin, une envolée d’Ennio Morricone ou de Tom Jobim… La trompette de Romain Leleu résonne dans l’église de Saint-Pierre de Cormeilles. Avec son quintette, ce trompettiste élu “révélation soliste instrumental” aux Victoires de la Musique Classique mixe les œuvres et les registres dans le cadre de sa représentation au festival des Musicales de Cormeilles, dans l’Eure. “Le but, c’est de mixer des œuvres de répertoire et des œuvres beaucoup plus ouvertes. C’est cette alchimie et ce mélange qui me fait vibrer depuis 10 ans”, explique Romain Leleu. Une philosophie en parfait accord avec le thème de cette treizième édition des Musicales de Cormeilles : “13 éclectique”.

Une programmation foisonnante

Artistes français et internationaux, cuivres, instruments à corde, registres classiques ou contemporains : aux Musicales de Cormeilles, il y en a pour tous les goûts et pour toutes les sensibilités. Le quinquette à cordes du Philharmonique de Berlin y a cotoyé l’orchestre Grupo Compay Segundo de Cuba et le duo de Sandra Battini et Philippe Tailleferd dans un concert hommage à Michel Berger et France Gall. Le festival se clôture dimanche 15 août avec le programme Deep Rivers du trio du pianiste Paul Lay, une évocation des origines du jazz. Les trois musiciens y revisiteront les musiques populaires de la fin du 19e siècle au début du 20e.

https://www.instagram.com/p/CRtK9A5lXcN/

Une publication partagée par Musicales de Cormeilles (@musicalescormeilles)

Briser les préjugés

De cette programmation foisonnante se dégage une alchimie harmonieuse. L’objectif des organisateurs : explorer la musique sous toutes ses coutures et tous ses styles, et peut-être toucher un public plus large. “L’idée, c’est de passer d’un genre musical à un autre sans transition et de rendre toutes les musiques accessibles à tous”, souligne Eric Dumont, directeur artistique des Musicales de Cormeilles. Une façon, aussi, de briser certains préjugés tenaces. “On oppose souvent la musique savante avec la musique populaire et on a tort, parce que très souvent la musique savante sait très bien être populaire, de même que la musique populaire est beaucoup plus savante qu’on ne l’imagine”, conclut Eric Dumont.

Les Musicales de Cormeilles en Pays d’Auge – jusqu’à dimanche 15 août 2021

Source: Lire L’Article Complet