Dans la France des années Giscard, elle est dans tous les divertissements télé. Chanteuse, danseuse, comédienne, artiste complète devenue figure populaire. À l’âge de 8 ans elle rêve d’être une artiste et va réussir avec un style bien à elle : rigolote, pétillante, elle va s’imposer comme la reine du music-hall et des plateaux télé.

Annie Cordy plaît aux cinéastes

Line Renaud, son amie, témoigne. “Chanteuse comique il y a en a peu, il n’y avait qu’elle et c’est très difficile d’interpréter des chansons comiques. Annie était une très grande bosseuse”. Dès les années 50, sa présence s’impose au cinéma. Elle surprend son public avec des rôles dramatiques. René Clément, Pierre Granier-Deferre, Claude Chabrol : Annie Cordy plaît aux cinéastes. En 2015 à 86 ans, Jean-Paul Rouve lui offre le rôle d’une grand-mère fugueuse dans “Les souvenirs”.

Source: Lire L’Article Complet