Dans la nuit du samedi 14 août au dimanche 15 août, la Française Nathalie Maillet, directrice du circuit Spa Francorchamps a été retrouvée assassinées à son domicile, de même qu’une avocate bruxelloise, décrite comme étant sa maîtresse par la presse belge. L’auteur présumé du crime serait le mari de Nathalie Maillet, Franz Dubois.

D’après La Libre Belgique, le créateur de la Funcup les aurait tuées par balle avant de se suicider. Le drame s’est produit dans la maison familiale, à Gouvy, en Belgique.

Double féminicide suivi d’un suicide

“J’ai été prévenue, vers 2h30, par la police, qu’un double meurtre, suivi d’un suicide, avait été commis dans cette maison de la rue de Houffalize”, explique Véronique Léonard, mairesse de Gouvy. Mais c’est vers minuit que la police découvre la scène.

“À 00h10, le corps sans vie de deux dames et d’un homme ont été découverts par les services de police dans une habitation à Gouvy, tous trois présentant des blessures par balles. D’après les premières informations recueillies, l’individu masculin aurait fait volontairement usage de son arme à l’égard des deux femmes, parmi lesquelles figurait son épouse, entraînant leur décès, avant de se donner la mort”, indique le communiqué du parquet du Luxembourg, partagé par Le Figaro

Nathalie Maillet et Franz Dubois étaient ensemble depuis 17 ans. À 51 ans, elle était à la tête de ce que beaucoup qualifiait “de plus beau circuit du monde”, rappelle La Depêche. Elle en était la directrice depuis juin 2016 après avoir baigné dans le monde automobile depuis son enfance. Fille de pilote, elle remporte sa première Funcup en 2006.

Ce week-end du 15 aout se déroulait plusieurs courses au circuit Spa Francorchamps. L’absence de la directrice au départ des quatre dernières spéciales du rallye WRC avait commencé à inquiéter. 

À la suite de l’annonce de son décès, Melchior Wathelet, Président du Conseil d’Administration du Circuit de Spa-Francorchampscite, s’est exprimé, cite le quotidien belge : “Nous perdons aujourd’hui une très grande dame, une amoureuse et passionnée des sports moteurs, une vraie meneuse qui va beaucoup nous manquer. Nathalie était devenu le visage du circuit, elle incarnait cette passion pour la course que nous partageons tous”.

En France, le nombre de féminicides en 2021 s’élève à 74 femmes selon un décompte du 12 aout par le collectif NousToutes.

  • 102 féminicides en 2020 : Gérald Darmanin annonce de nouvelles mesures
  • Féminicide à Bordeaux : l’ex-conjoint placé en détention

Source: Lire L’Article Complet