Certains fêtards avaient répondu à l’appel d’une soirée “Projet X” sur les réseaux sociaux.

Les règles étaient claires sur le papier mais pas pour autant applicables dans les faits. La semaine dernière, la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a fait part des mesures sanitaires à suivre pour la fête de la musique : port du masque, jauge dans les bars et restaurants, pass sanitaire pour les événements de plus de 1000 participants, et regroupements limités à 10 personnes. À Paris, malgré la mobilisation de 2300 policiers pour l’occasion, les festivités ne se sont pas déroulées comme prévues. Champs Élysées, Montmartre, quais de Seine, place de la République, Jardin des Tuileries ou encore la place Vendôme, des milliers de Parisiens se sont rassemblés pour faire la fête. Certains ont répondu à l’appel d’une soirée “Projet X” sur les réseaux sociaux, d’autres étaient là par hasard. Si des dispersions se sont bien déroulées, à République les forces de l’ordre ont du faire usage de gaz lacrymogènes alors qu’ils recevaient des projectiles. Ailleurs en France, la fête de la musique a aussi mal tourné…

PARIS – Une soirée #ProjetX est en cours dans les #Tuileries : plusieurs centaines de jeunes font la fête. pic.twitter.com/5gqcMFycWT

Place Vendôme à Paris, les forces de l’ordre interviennent pour disperser un groupe de 150 jeunes profitant de la #fetedelamusique. pic.twitter.com/aLYEIBsDhX

PARIS – Gaz lacrymogène et jets de projectiles. Importantes tensions en cours alors que les force de l’ordre évacuent République. La fête dégénère. #FeteDeLaMusique2021 https://t.co/VZD2CK3q1f pic.twitter.com/c1IZ4tCNdU

Une remorque retournée quai Baco, des tentatives de barricades avec poubelles panneaux électoraux et grilles chaussée de la Madeleine pic.twitter.com/ibD9KzNRUL

???? scènes d’émeutes à Annecy en marge de la fête de la musique pic.twitter.com/7jBsfxqpMe

À Nantes, c’est lors d’une “free party” que des heurts ont éclaté entre les forces de l’ordre et les fêtards. Une soirée en l’honneur de Steve Maia Caniço, mort noyé dans la Loire lors de la fête de la musique en 2019. À Annecy, le centre-ville a été envahi par les fêtards aux alentours de 22h. Ce sont alors des “scènes de violences urbaines” qui se sont déroulées sous les yeux des habitants. Jets de projectiles, gaz lacrymogènes, les forces de l’ordre ont procédé à des arrestations alors que deux de leurs collègues ont été légèrement blessés. Des rassemblements importants qui inquiètent certains Français alors que la situation sanitaire s’améliore peu à peu…

Source: Lire L’Article Complet