Le chef de l’État est arrivé à Marseille cet après-midi où trois jours intenses l’attendent. On vous explique les raisons de sa venue. 

Cet après-midi, Emmanuel Macron est arrivé dans la cité phocéenne afin de présenter un plan nommé “Marseille en grand” destiné à donner un nouveau souffle à la deuxième ville de France, dont il dit vouloir faire une “capitale de la Méditerranée”. “C’est une ville dans une situation financière exsangue, qui n’est pas à la hauteur de ce qu’elle devrait être. Cela fait longtemps qu’elle rate ses rendez-vous”, a regretté son maire socialiste Benoît Payan, interrogé par l’AFP. L’Élysée a assuré que “ce plan a été co-construit en lien étroit avec différents acteurs, en particulier les élus locaux” et qu’il ne s’agit pas que “Paris gère Marseille”. Quels sont les principaux points qui seront abordés pendant ces trois jours de visite ?

Trafic de drogue, écoles, logement insalubre… Emmanuel Macron attendu cet après-midi à Marseille https://t.co/xguK3tDFDO via @le_Parisien

Arrivée d’Emmanuel Macron à #Marseille. Programme:>Aujourd’hui -Arrivée ici à la mairie -longue visite des quartiers Nord à Bassens-Contact a été pris avec Bernard Tapie qui pourrait passer ce soir>Demain -rentrée scolaire-Visite de l’hôpital de la Timone#linstantPoL pic.twitter.com/N4j3dVqlxw

D’une part, le chef de l’État abordera la question des établissements scolaires qui sont dans une situation alarmante. La ville de Marseille a d’ailleurs lancé un vaste plan de rénovation de plus de 200 des 472 écoles de la ville qui coûtera 1,2 milliard d’euros, dont une partie sera prise en charge par l’État. D’une autre, Emmanuel Macron devrait faire des annonces concernant le déficit de transports en commun dans la cité phocéenne. En effet, la ville ne compte que deux lignes de métro pour 900 000 habitants, et près de 1,6 million dans l’agglomération. Suite à de nombreuses fusillades à Marseille liées au trafic de drogue, notamment dernièrement où un enfant de 14 ans a été tué, le chef de l’État se rendra également dans la cité Bassens des quartiers du nord de la ville. Si cette visite n’était pas prévue au programme initial, Emmanuel Macron “veut aussi prouver qu’il n’y a pas de territoire interdit dans la République et qu’il peut symboliquement aller partout”, a souligné le journaliste de France Télévisions Guillaume Daret. Toutefois, les Marseillais attendent plus que des promesses…

Source: Lire L’Article Complet