Ma Classe à la maison, la plateforme du Cned, est depuis le premier jour de l’enseignement à distance, la cible de cyberattaques. Les élèves de primaire, du collège et du lycée suivent les cours à la maison, avant deux semaines de vacances scolaires.

  • ENT école à la maison
  • Calendrier cours à distance
  • Actualités Covid à l’école
  • Protocole sanitaire à l’école
  • Tests salivaires à l’école
  • Masque à l’école
  • Contamination à l’école
  • Lycée Covid : bac 2021 et demi-jauge
  • Université Covid : aides aux étudiants

1ère semaine de cours à la maison difficile

[Mise à jour du 8 avril à 11h41]. Après trois jours de cours à la maison ponctués de bugs informatiques, les élèves de primaire, du collège et du lycée ne pouvaient toujours pas se connecter ce jeudi matin à la plateforme du Cned Ma Classe à la maison. “Tous les sites du CNED et les plateformes Ma Classe à la Maison sont de nouveau les cibles de cyberattaques depuis cette nuit. Toutes nos équipes sont pleinement mobilisées pour rétablir un service optimal au plus vite” précise le Cned dans un tweet ce 8 avril. Jean-Michel Blanquer avait déjà déclaré qu’il s’agissait de “plusieurs attaques de type DDoS simultanées sur les serveurs”. Les élèves suivent cette première semaine à distance, puis seront en vacances du 12 au 26 avril prochain. Il reprendront les cours, en présentiel pour les primaires le 26 avril, tandis que les collégiens et lycéens suivront les cours à distance avant de retourner physiquement en cours le 3 mai.

  • Ma Classe à la maison : le CNED, cible de nouvelles cyberattaques

    Ce jeudi matin, au troisième jour d'enseignement à distance, les élèves de primaire, du collège et lycée ne pouvaient toujours pas se connecter. "Tous les sites du CNED et les plateformes Ma Classe à la maison sont de nouveau les cibles de cyberattaques depuis cette nuit

Cours à distance, vacances, rentrée  : quelles sont les dates ?

  • Mardi 6 avril : les élèves de primaire, les collégiens et lycéens suivront une semaine de cours à distance, excepté pour les enfants de soignants, comme ce fut le cas lors du premier confinement. Ces derniers pourront être accueillis, ainsi que les enfants d’autres professions, de même que les enfants en situation de handicap
  • A partir du 12 avril, tous les élèves de France, quelle que soit la zone A, B ou C seront en vacances de Pâques pour deux semaines simultanées. 
  • A partir du 26 avril, les élèves de primaires (maternelle et école élémentaire) pourront retourner en classe, tandis que les collégiens et lycéens continueront l’enseignement à distance. 
  • A partir du 3 mai, collégiens et lycéens pourront retourner en cours, et selon les cas, des jauges seront adaptées. Durant cette période, les étudiants qui le souhaitent pourront se rendre à l’université pour une journée de cours par semaine.
  • Enfin, les parents qui devront garder les enfants à la maison et ne pourront pas télétravailler pourront bénéficier du chômage partiel.
  • Fermeture des écoles : calendrier du primaire au lycée

    Les crèches, écoles, collèges et lycées ferment pour trois semaines. Dès le 5 avril, les cours seront suivis durant une semaine à distance, puis dès le 12 avril, les élèves auront deux semaines de vacances simultanées pour les trois zones. Le point sur le calendrier.

Actualités Covid à l’école : les dernières infos

On fait le point sur les dernières annonces concernant les élèves de la maternelle au lycée.

  • Vaccination des enseignants repoussée à juin. Emmanuel Macron a finalement repoussé la date de vaccination des enseignants à la mi-juin, en même temps que les moins de 50 ans. Ce 4 avril, Jean-Michel Blanquer, invité de l’émission Questions politiques, le ministre de l’Education avait précisé que les professeurs et personnels de l’Education pourraient se faire vacciner “vers la mi-avril”, soit avant la fin des vacances de Pâques. “S’agissant des professeurs, notre objectif c’est que ce soit dans le courant du mois d’avril selon des règles de priorité que nous travaillons actuellement”, a-t-il précisé. Les professeurs qui s’occupent des enfants en situation de handicap, puis ceux qui s’occupent de maternelle seraient prioritaires, avec ensuite, un raisonnement par âge, avait-il détaillé.
  • Un retour à la vie normale cet automne grâce à la vaccination des enfants ? Ce 6 avril, l’équipe de modélisation mathématiques des maladies infectieuses de l’Institut Pasteur a présenté différents scénarios concernant un possible retour à la vie normale. Selon ces épidémiologistes, d’ici au 1er septembre, seuls 25% à 35% des Français pourraient avoir été infectés par le coronovirus ce qui est insuffisant pour parvenir à une immunité collective. Il faudrait donc obtenir un très haut niveau de vaccination de la population pour revenir à la “vie d’avant” et donc vacciner les enfants. “La vaccination de 60-69 % des 0-64 ans et de 90% des plus de 65 ans pourrait permettre le relâchement complet des mesures de contrôle“, expliquent les scientifiques. “Cet objectif est ambitieux“, reconnaît Simon Cauchemez, un des membres de cette équipe dans Le Monde. Pour l’instant, la vaccination des enfants n’est pas à l’ordre du jour car les études cliniques dans cette partie de la population ne sont pas terminées.
  • Emmanuel Macron en visio avec des collégiens. Ce mardi 6 avril, Emmanuel Macron a échangé avec des élèves de troisième, via la plateforme du Cned Ma Classe à la maison, en direct de l’Elysée. Les collégiens d’Itard d’Oraison dans les Alpes-de-Haute-Provence ont ainsi eu l’occasion de discuter avec le président de la République notamment au sujet de l’enseignement à distance. Un adolescent a évoqué les “difficultés” liées à la situation actuelle. “C’est compliqué les cours à distance, de garder le rythme“, a confié l’élève. À un autre collégien qui lui demandait s’il y aurait “un autre confinement avant la fin de l’année”, Emmanuel Macron a répondu: “on va tout faire pour éviter ça. Je dis souvent que le maître du temps c’est le virus, mais je tiens beaucoup à ce que l’école reste ouverte au maximum” et d’ajouter :d’ici la fin de l’année (scolaire), il ne devrait pas y avoir de nouveau confinement”.  Emmanuel Macron s’est également exprimé sur le calendrier de reprise des cours après les vacances de Pâques, le 26 avril. “C’est essentiel qu’on reprenne les cours en présence pour les maternelles et les primaires le 26 avril, et pour les collèges et les lycées la semaine d’après. Je n’ai pas conditionné la réouverture des maternelles et des écoles, puis des collèges et des lycées, à des indicateurs sanitaires. Pourquoi ? Parce que ces trois semaines d’absence physique de cours sont déjà un effort important”. Enfin, concernant le port du masque, le Président estime qu’on devra le porter “jusqu’à cet été, au maximum” avant de pouvoir obtenir “des conditions un peu allégées à la rentrée prochaine”.
  • Emmanuel Macron remercie les enseignants qui font cours à distance. Sur Twitter, le président de la République a tenu à remercier les professeurs qui s’adaptent en organisant les cours à distance. Mais aussi aux parents qui télétravaillent tout en gérant l’école à la maison des enfants. “Merci à tous les enseignants qui s’adaptent pour que l’éducation de nos enfants puisse se poursuivre cette semaine, en freinant le virus. Merci aux élèves et aux familles. Avec le télétravail, faire l’école à la maison n’est pas sans difficultés, je le sais. Nous tenons ensemble
  • Les services du Cned de nouveau piratés. Ce 6 avril, les sites du Cned “Ma classe à la maison” n’ont pas fonctionné dès le premier jour d’enseignement à distance. Selon un communiqué du ministère de l’Education nationale, ces problèmes sont liés à une “simultanéité exceptionnelle des sollicitations cumulée” et à “plusieurs attaques de type DDoS simultanées sur les serveurs”. Dans certaines régions, (Hauts-de-France, Île-de-France, Grand-Est, Nouvelle Aquitaine et Occitanie), les services d’ENT ont été aussi fortement ralentis, voire inaccessibles. Ce mercredi, l’ensemble des services du CNED était revenu à la normale, mais les parents ont signalé des ralentissements de connexions. Si les élèves ont pu suivre les cours sur la plateforme Ma Classe à la maison, le ministère précise que “ces dernières heures, les services du CNED ont été l’objet de nouvelles malveillances”. 
  • Le parquet de Paris ouvre une enquête suite aux attaques informatiques du Cned. La section cybercriminalité du parquet de Paris a annoncé ce mercredi l’ouverture d’une enquête pour “accès frauduleux à un système de traitement automatisé” et “entrave au fonctionnement” du système. Cette enquête sera confiée à l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLTIC).
  • Sport en plein air : le gouvernement autorise la pratique sportive en extérieur “de manière organisée, encadrée et sécurisée et dans le respect de la distanciation, qu’elle se déroule dans l’espace public ou dans les équipements sportifs de plein air”. Le couvre-feu et la limitation à 10 km autour du domicile devront être respectés.
  • Le point sur les fermetures de classes. A la date du jeudi 1er avril à 13h, 229 structures scolaires étaient fermées en France (187 écoles, 27 collèges et 15 lycées) ainsi que 11 272 classes. Sur les 7 derniers jours, 28 738 élèves ont été testés positifs au coronavirus ainsi que 2771 membres du personnel scolaire. Entre le lundi 22 et le lundi 29 mars, 340 000 tests salivaires ont été proposés et 244 944 réalisés. 0,45% d’entre eux ont eux des résultats positifs, indique le ministère de l’Education nationale dans un communiqué.
  • Les assistantes maternelles pourront garder les enfants. L’accueil des enfants en crèche est réservé aux parents qui exercent une profession prioritaire. Les assistants maternels pourront accueillir des enfants, mais le gouvernement appelle à la responsabilité des parents, en demandant aux parents de limiter leur recours aux cas d’absolue nécessité. Les micro-crèches et maisons d’assistants maternels pourront accueillir jusqu’à 10 bébés.
  • Périscolaire suspendu, centres aérés ouverts ? Le ministre de l’Education nationale a indiqué ce jeudi sur RTL que dès le 12 avril, les centres aérés pourront rester ouverts, avec des activités de plein air, et un protocole sanitaire renforcé. “Nous allons aussi préparer des vacances apprenantes, comme l’année dernière” a-t-il précisé. En revanche, les activités périscolaires sont suspendues pour les élèves, a confirmé Gabriel Attal ce jeudi sur BFMTV. Quant aux centres aérés, ils seront réservés aux parents prioritaires.
  • Pourra-t-on se déplacer entre région pour la reprise de l’école ? Les parents qui seraient partis se confiner à plus de 10km de chez eux, pourront rejoindre leur résidence principale au moment de la rentrée des classes sans qu’il n’y ait de sanction, a affirmé Jean-Michel Blanquer sur LCI ce jeudi. Il a également précisé que la reprise des cours le 26 avril était une “date ferme”. 
  • Une aide aux parents modestes pour la cantine. Avec la fermeture des établissements scolaires, les enfants mangent à la maison et cela implique des frais supplémentaires pour les parents, particulièrement pour les familles nombreuses. Jean Castex a annoncé ce 1er avril que “les familles modestes dont les enfants n’iront plus à la cantine ou ne pourront plus bénéficier de petits-déjeuners gratuits” bénéficieront d’une aide de l’Etat, dont les modalités seront précisées “dans les prochains jours”
  • L’activité partielle pour les parents. “Si la classe de votre enfant est fermée, vous pouvez demander à votre employeur à bénéficier de l’activité partielle” a précisé Elisabeth Borne ce mardi sur Europe 1. La ministre du Travail rappelle que le salaire est pris en charge à hauteur de 84%, avec un reste à charge pour l’entreprise de 15%. Deux conditions sont requises : l’enfant doit avoir moins de 16 ans et les parents doivent être dans l’incapacité de travailler. Seul l’un des deux parents peut bénéficier de ce dispositif. 
  • Chômage partiel des parents : quand, montants, pour qui ?

    Durant la fermeture des écoles, les parents d'enfants de moins de 16 ans (ou en situation de handicap) qui doivent rester à la maison pour garder les enfants, et qui ne peuvent télétravailler peuvent bénéficier du chômage partiel. Explications.

  • Vaccination des enseignants : mi-avril, qui sera prioritaire ?

    La vaccination des enseignants débutera "probablement vers la mi-avril", a annoncé Jean-Michel Blanquer. Quels seront les professeurs prioritaires ? On en sait plus.

  • Crèches fermées : assistantes maternelles, aides pour les crèches

  • Vacances de Pâques : du 12 au 26 avril, pour toutes les zones

  • Déplacements en famille : motif familial et garde d'enfants

  • Evaluations nationales en CP : le retard du premier confinement rattrapé ?

  • Sans cours de natation, les noyades risquent d'augmenter cet été

Protocole sanitaire à l’école renforcé : qu’est-ce qui change ?

Le protocole sanitaire est de nouveau renforcé dans les écoles, collèges et lycées pour permettre aux élèves de continuer à aller en cours tout en limitant les risques de propagation du virus. “Nous devons renforcer les mesures sanitaires dans les milieux scolaires en ajustant le protocole“, a annoncé Jean-Michel Blanquer ce 26 mars. A partir  de ce lundi 29 mars, “dans les départements faisant l’objet de mesures renforcées, nous fermerons chaque classe au premier cas de contamination”. Une nouvelle mesure qui concerne tous les niveaux scolaires (école primaire, collège et lycée) et qui entraînera par conséquent plus de fermetures de classes et d’écoles. Les moyens de remplacements seront également renforcés avec la possibilité de recruter du personnel. 

  • Protocole sanitaire à l'école : qu'est-ce qui change ?

    Le protocole sanitaire est de nouveau renforcé à l'école. Dans les 19 départements concernés par des mesures restrictives, les classes de primaire, collèges et lycées fermeront dès le premier cas positif au Covid.

  • Protocole à la crèche : quelles règles avec les bébés ?

  • Fermeture de classes : dès le 1er cas de Covid

  • Cas contact à l'école : protocole, et en cas de symptômes ?

  • EPS à l'école : le sport en extérieur recommandé

  • Cantines scolaires : quel protocole sanitaire ?

Tests salivaires à l’école : comment ça se passe ?

Entre le 15 et le 22 mars 2021, 320 285 tests salivaires ont été proposés, et 200 404 réalisés, avec un taux de positivité de 0,49 %. A terme, ce sont 300 000 tests salivaires qui seront réalisés dans les établissements scolaires a précisé Jean-Michel Blanquer ce 1er mars lors d’un déplacement à Lavoncourt (Haute-Saône).

  • Tests salivaires à l'école : comment sont-ils réalisés ?

  • Test salivaire Covid : école, pharmacie, achat, fiabilité, où le faire ?

  • "Je préfère le test salivaire que le bâton dans le nez"

Masque à l’école : quels masques pour les enfants ?

Le masque à l’école est obligatoire pour les enfants dès l’âge de 6 ans et pour le personnel de l’Education nationale. Suite à l’apparition de variants, seuls les masques “grand public’ de catégorie 1 sont autorisés. 

Masque enfant : masque de catégorie 1, quel modèle choisir ?

  • Masque à l'école : catégorie 1, obligatoires dès le CP

    Depuis ce lundi 8 février, les masques chirurgicaux ou "grand public" de catégorie 1 deviennent obligatoires dans les espaces clos et extérieurs à l'établissement scolaire, dès le CP. Ce qu'il faut savoir sur les nouvelles mesures.

Quels risques de contamination à l’école ?

  • Contamination à l'école : quels sont les risques ?

    Quels sont les risques de transmission du virus chez les élèves ? Alors que le taux d'incidence augmente dans les établissements scolaires et que les collèges et lycées inquiètent, on fait le point sur les contaminations à l'école.

Lycée et covid : baccalauréat 2021 et demi-jauge

L’objectif est de maintenir autant que possible les examens finaux tels qu’ils sont prévus aujourd’hui, notamment l’épreuve écrite de philo en juin et le grand oral du baccalauréat. Tout cela se prépare avec une extrême bienveillance, y compris pour les élèves” a déclaré Jean-Michel Blanquer sur RTL ce 1er avril.

  • Lycée Covid : cours à distance, demi-jauge, quelles dates ?

    Les lycées vont suivre les cours en distanciel dès la semaine du 5 avril, puis après les vacances de Pâques, la semaine du 26 avril. Le retour se fera le 3 mai, parfois en demi-jauge, a annoncé Emmanuel Macron ce 31 mars.

  • Bac 2021 : dates, épreuves du bac et grand oral maintenus

    Jean-Michel Blanquer a confirmé ce 1er avril que les examens du baccalauréat, dont celui de philosophie, ainsi que le grand oral, seront maintenus cette année.

Covid à l’université : quelles aides pour les étudiants ? 

Repas à un euro, chèques psychologique, aide à l’emploi… Le gouvernement a mis en place certaines aides pour venir en aide à la jeunesse touchée par la crise sanitaire. Quant aux concours prévus en mai dans l’enseignement supérieur, ils restent maintenus. “Pour les élèves de l’enseignement supérieur, les règles qui prévoient un enseignement en distanciel seront maintenues, sans remettre en cause la possibilité de pouvoir revenir une journée par semaine en présentiel dans des conditions strictes. Les concours prévus au cours des quatre prochaines semaines seront maintenus et leurs conditions d’organisation adaptées. Les examens qui ne peuvent se faire en distanciel, seront en revanche reportés autant que possible sur le mois de mai.” a déclaré Jean Castex à l’Assemblée nationale ce 1er avril.

  • Covid université : concours maintenus, aides aux étudiants

    Ce 31 mars, Emmanuel Macron a annoncé que les étudiants pourraient continuer à aller une fois par semaine à l'université malgré les nouvelles restrictions. Les concours devraient être maintenus sous une forme adaptée. Le point sur les dernières annonces.

  • Chèque psy étudiant : montant, modalité, liste, comment ça marche ?

    La crise sanitaire de la Covid-19 impacte la santé mentale des jeunes. Depuis le 10 mars, les étudiants peuvent s'inscrire sur une plateforme officielle afin de bénéficier de 3 consultations gratuites chez un psychologue ou un psychiatre. Pour qui ? Comment faire la demande et l'utiliser ? Liste et marche à suivre.

  • 1 jeune, 1 solution : emploi, formation, mentorat, quel soutien pour les jeunes ?

    Lancé durant l'été dernier pour aider les 750 000 jeunes qui arrivent sur le marché du travail cette année, le plan 1 jeune, 1 solution va être renforcé avec notamment l'obligation de formation.

Newsletter

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

Ce 17 février, le porte-parole du gouvernement a rappelé qu’aucun étudiant ne serait laissé pour compte et livré à lui-même. Il a précisé que près de 1,3 million de repas à un euro ont été servis dans les 500 points de restauration en France durant les trois premières semaines, pour venir en aide aux étudiants touchés par la crise sanitaire. En ce qui concerne le mal-être des jeunes, Gabriel Attal a ajouté que les chèques psychologiques mis en place et les autres mesures “doivent maintenant s’appliquer partout sur le territoire en faveur des étudiants”. Des aides pour l’emploi des jeunes sont également mises en place.

Source: Lire L’Article Complet