En Alsace, le premier étoilé à s’y mettre, c’est Olivier Nasti. Au Pays basque, ils sont trois : un dans les terres, un autre au bord de l’océan et le troisième proche du port. À Marseille, Alexandre Mazzia prépare des cagettes tandis qu’à Paris, Alain Ducasse livre en vélo électrique.

Tous le disent, il est trop difficile de rester à la maison sans l’énergie du service et sans avoir de vision de l’après. Alors pour pallier le chaos économique à venir, certains chefs se remettent aux fourneaux et changent leurs méthodes pour recommencer à servir leurs clients. Tout en respectant le confinement et les mesures sanitaires qui s’imposent, et après avoir servi des repas au personnel hospitalier, ils se mettent au drive, au sans contact, ou à la livraison.

Après avoir partagé son idée, le chef Olivier Nasti a enregistré une centaine de réservations en seulement une demi-journée.

Au Chambard, drive coffre ouvert chez un chef deux étoiles

Depuis le 20 avril, les clients du Chambard, restaurant alsacien doublement étoilé, peuvent commander, depuis leur domicile, des plateaux-repas gastronomiques. Après avoir partagé sa nouvelle idée, le chef Olivier Nasti a enregistré une centaine de réservations en seulement une demi-journée. Rien d’étonnant à cela puisqu’il propose une formule entrée, plat, dessert pour 28 €. Pour ce Meilleur Ouvrier de France hyperactif et innovant, mais aussi pour ses équipes et pour ses clients, cette parenthèse de confinement sans aucun service ne pouvait plus durer. Il propose ainsi une expérience aussi rassurante qu’exceptionnelle, tout en gardant l’envie de pérenniser ce nouveau challenge. Olivier cuisine donc une sélection de produits locavores, cultivés ou élevés dans un rayon de 100 km. Chaque jour de la semaine, le Chambard propose une formule gastronomique à commander la veille sur son site internet. Le restaurant livre dans un rayon de 20 km ou dépose directement la commande dans le coffre de ses clients, zéro contact garanti. Un service hyper chic, masqué et très tendance.

Réservations sur le site du restaurant Le Chambard, 9-13 rue du Général de Gaulle, 68240 Kaysersberg. Tél.: 03.89.47.10.17.

La ferme Lizarraga, drive en plein champ

En plein champ, dans le petit village basque d’Urrugne, dans une jolie maison du XVIIe siècle, le chef Stéphane Poulin et sa femme Véronique concoctent entrées, plats et desserts à emporter. Toute la semaine, les menus sont affichés sur la page Facebook du restaurant, il suffit de passer commande 24h avant. Et, depuis le 15 avril, il est également possible de récupérer ses menus chez Benat Fromager à Saint-Jean-de-Luz. Les ingrédients viennent tous de producteurs, éleveurs et pêcheurs de proximité. Le Pays basque est resté authentique dans ses paysages comme dans sa cuisine et dans ses assiettes, on le redécouvre ici plus que jamais.

Menus du jour à retrouver sur la page Facebook de la Ferme Lizarraga, 550 chemin de Lissaraga, 64122 Urrugne. Réservations la veille par téléphone au 06.62.26.32.41.

Chez Louvine, restaurant “sans contact”

Chez Louvine à Seignosse, c’est le chef-australien-surfer-hipster qui régale. On s’organise et on s’adapte pour continuer à fournir en produits frais et sains, une clientèle d’habitués. Des solutions innovantes pour maintenir une activité et ainsi mettre en place un système solidaire. Ici c’est Phil Richardson, un chef propriétaire australien, qui est aux manettes. Il est l’un des premiers de la région Aquitaine à avoir instauré de nouvelles mesures d’hygiène strictes : une seule personne fait les courses et prépare les commandes en portant gants et masque de protection. Les commandes se font uniquement en ligne, donc pas de paiement en direct, et aucun client ne rentre dans le restaurant. Les commandes sont déposées aux noms des clients devant l’établissement. Les restaurants d’Hossegor et de Biarritz assurent ce drive mais aussi la livraison.

Commandes en ligne sur le site du restaurant Louvine, 45 avenue du Penon, 40510 Seignosse. Tél. : 07.85.86.00.62.

Chez Mattin, enseigne 100 % basque à emporter

Un restaurant caché, un restaurant pour initiés. Sur les hauteurs de Ciboure face à Saint-Jean-de-Luz, cette adresse furieusement basque que l’on se refile sous le manteau, est connue de tous dans la région. On y va pour le «Ttoro», ce fameux ragoût de poisson local qui mêle merlu, lotte, langoustines et moules. Et c’est ce fameux plat que Mattin propose exceptionnellement à emporter. On passe commande et on la retire sur place. Attention, il faut commander une semaine à l’avance. Fans ou néophytes, vous serez obligés de patienter.

Chez Mattin, 63 rue Evariste Baignol, 64500 Ciboure. Réservations par téléphone au 05.59.47.19.52.

Le fameux «Ttoro», ragoût de poisson basque, est disponible pendant le confinement.

AM par Alexandre Mazzia, des cagettes à l’accent étoilé

En attendant le déconfinement et la réouverture de son restaurant marseillais, le chef et son équipe viennent à nous et créent les «Cagettes MAZZ» : 4 formules duo, disponibles dès maintenant, tous les jeudis et samedis. Ces cagettes sont composées de produits bruts sélectionnés chez les producteurs locaux, ainsi que de préparations inédites spécialement réalisées pour l’occasion avec les arrivages de la semaine.

Formules cagettes pour 2 personnes, de 65 € à 105 €, à commander sur le site de AM par Alexandre Mazzia.

“Ducasse chez moi”, livré en vélo électrique

Alain Ducasse propose depuis quelques jours entrées, plats et desserts issus de ses 7 restaurants parisiens à la livraison. C’est nous qui mixons, à l’envi. On commande 24h avant sur le site ou par téléphone. 40 € de commande minimum et livraison gratuite. Les commandes se font du mardi au samedi de 10h à 17h. À la carte, pâté grand-mère ou asperges de saison en entrée, épaule d’agneau, boudin noir ou canard aux olives, en plat. Entrées de 7 à 25 €, plats de 17 à 32 €, et desserts de 9 à 12 €.

Plus d’informations sur le site «Ducasse chez moi», à l’adresse [email protected] et au 06.22.58.55.90.

Source: Lire L’Article Complet