Si vous avez prévu de partir en vacances en Europe cet été, il faudra vous préparer : voici tout ce qu’il faut savoir sur les nouvelles règlementations relatives à l’épidémie de Covid-19.

Restez informée

Si le terme de “quatrième vague” n’est pas encore sur toutes les lèvres en France, c’est déjà une réalité chez plusieurs de nos voisins européens. L’Espagne et le Portugal sont notamment frappés de plein fouet par le variant Delta (autrefois variant indien) qui fait repartir les contaminations à la hausse. Résultat, le gouvernement français a déconseillé aux touristes de partir dans ces deux pays cet été, même si aucune interdiction n’est en vigueur. Mais pour les autres pays aussi, il faudra faire attention et bien se préparer avant de faire sa valise pour des vacances en Europe.

Des règles de vaccination qui varient

Le pass sanitaire est en vigueur dans la plupart des pays européens. Il faudra donc présenter une preuve de vaccination totale (deux injections, la deuxième faite il y a plus de 14 jours), le résultat négatif d’un test RT-PCR, ou encore une preuve de rétablissement de la Covid-19 datant de moins de 6 mois. Mais tous les pays sont libres de changer à leur guise les conditions d’entrée dans le pays, à l’image de Malte : l’île méditerranéenne impose ainsi aux voyageurs une preuve de vaccination complète. Même une dose unique après contamination au coronavirus (qui suffit en France pour obtenir le pass sanitaire) ne suffit pas pour y entrer.

Pour certains pays, il faudra également faire un peu de paperasse avant de se diriger vers l’aéroport, la gare ou même la voiture. L’Espagne demande ainsi un formulaire aux voyageurs qui souhaitent entrer dans le pays, avec notamment les informations sur l’identité des voyageurs et leurs moyens de transport. Du côté de l’Italie et de la Grèce, la règle est encore plus stricte : il faudra remplir une “fiche de traçabilité numérique européenne. Il s’agit d’un long formulaire dans lequel les autorités demandent une nouvelle fois les informations d’identité, mais également l’adresse ou les adresses de localisation durant l’intégralité du séjour, afin de retracer l’itinéraire des touristes en cas de contamination. Un formulaire indispensable, puisque l’entrée sur le territoire pourra être refusée en cas d’oubli. De quoi anticiper encore un peu plus ses vacances en Europe que les autres années…

Source: Lire L’Article Complet