On le sait : les variants du Sars-CoV-2 gagnent du terrain en France. Certains patients se demandent donc s’ils sont atteints de la souche classique ou de la mutation du virus. Comment obtenir cette information ?

Entre 15 et 20 % de variants du virus Sars-CoV-2 ont été identifiés parmi les cas positifs recensés en Ile-de-France. C’est ce qu’a révélé le président de la commission médicale de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) Rémi Salomon mardi 2 février. Des chiffres inquiétants, qui prouvent que les variants gagnent du terrain dans l’Hexagone. C’est la raison pour laquelle, depuis le 23 janvier, la Direction générale de la santé demande une seconde analyse de tous les tests PCR positifs à la Covid-19. L’objectif ? Identifier les patients contaminés par des variants du Sars-CoV-2, plus contagieux que la souche classique, et ainsi éviter une accélération de l’épidémie.

  • FEMME ACTUELLE – Richard Berry : qui sont Coline, Joséphine et Mila, ses trois filles ?

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Richard Berry accusé d'inceste par sa fille Coline Hiegel : il réagit

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Covid-19 : l’annonce surprise d’Emmanuel Macron sur le vaccin

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Nicoletta : ce drame qui l'a poussée à faire une tentative de suicide

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Mort de Victorine : le meurtrier présumé placé en garde à vue pour des accusations de viol

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Bernard Tapie : pourquoi son fils Stéphane Tapie continue de "s'engueuler" avec lui

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Gabriel Matzneff accusé de pédophilie : "Vanessavirus", son livre-réponse à Vanessa Springora

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Ces aliments aphrodisiaques qui boostent votre libido

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – "Balthazar" : qui est Constance Labbé, la comédienne de 32 ans qui remplace Hélène de Fougerolles ?

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Après 11 mois de coma, il se réveille en pleine pandémie de Covid-19

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Disparition de Delphine Jubillar: son mari envoie un texto à une voisine à 4h du matin

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Jean-Michel Blanquer : la vidéo de sa séance de sport avec des écoliers fait mourir de rire les internautes

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Elie Semoun amoureux : sa belle attention pour sa compagne

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – “Je te promets” : ces scènes que Marilou Berry a refusé de tourner pour la série de TF1

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – 5 choses étonnantes sur Caroline Receveur

    Femme Actuelle

  • Disparition de Delphine Jubillar : le profil de son mystérieux amant et "confident" intrigue

    Femme Actuelle


  • FEMME ACTUELLE – Richard Berry : qui sont Coline, Joséphine et Mila, ses trois filles ?
    FEMME ACTUELLE – Richard Berry : qui sont Coline, Joséphine et Mila, ses trois filles ?


    Femme Actuelle


  • FEMME ACTUELLE – Richard Berry accusé d'inceste par sa fille Coline Hiegel : il réagit
    FEMME ACTUELLE – Richard Berry accusé d'inceste par sa fille Coline Hiegel : il réagit


    Femme Actuelle


  • FEMME ACTUELLE – Covid-19 : l’annonce surprise d’Emmanuel Macron sur le vaccin
    FEMME ACTUELLE – Covid-19 : l’annonce surprise d’Emmanuel Macron sur le vaccin


    Femme Actuelle

VIDÉO SUIVANTE

Variants de la Covid-19 : des kits de dépistage spécifiques sont nécessaires

Pour ce faire, des kits de dépistage spécifiques sont nécessaires. Le dépistage de la Covid-19 se fait donc désormais en deux temps. Lors de la première étape, le patient réalise un test PCR classique dans un laboratoire. Le prélèvement est analysé afin de déterminer s’il est positif à la Covid-19 ou pas. Lorsque le résultat est positif, l’échantillon est ensuite envoyé à un autre laboratoire spécialisé, qui doit alors réaliser un criblage afin d’identifier la potentielle présence du variant anglais, sud-africain ou brésilien grâce à un réactif chimique spécifique.

Pour l’heure, trois kits spécifiques sont homologués : celui d’ID-Solutions, d’ABL France et d’Eurofins Biomnis. Ce dernier laboratoire est capable d’analyser jusqu’à 50.000 prélèvements par jour.

Une double analyse pour traquer les variants du virus

Certains laboratoires transmettent ainsi deux comptes-rendus à leurs patients : “Le premier, environ douze heures après le test, pour leur donner leur statut Covid. S’il est positif, ils sauront 48 heures plus tard si c’est le fait d’une mutation”, explique au Parisien le médecin biologiste Arnaud Chenebit, codirecteur d’un laboratoire privé de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

Mais tous les patients ne reçoivent pas forcément le résultat de ce double dépistage, selon Le Parisien. L’objectif est surtout d’en informer l’Assurance maladie pour lui permettre de contacter en priorité les personnes contaminées par les variants, désormais connus pour leur plus forte contagiosité.

Le variant britannique est le plus fréquent en France

Un procédé potentiellement contre-productif, selon certains experts : “L’essentiel est que l’information remonte dans les bases de données pour un suivi collectif. Il n’y a pas de logique individuelle à avoir. Cela influence à tort le comportement du malade selon son variant. Or, je le rappelle, il faut s’isoler et faire très attention, quelle que soit la version du virus que l’on porte !”, explique au Parisien Jean-Michel Pawlotsky, chef du pôle de biologie médicale à l’hôpital Henri-Mondor de Créteil (Val-de-Marne).

Cette double analyse a donc pour objectif premier de quantifier la présence des variants dans l’Hexagone et d’éviter une accélération de l’épidémie. Pour l’heure, “la proportion du variant britannique est plus importante que celle du variant sud-africain ou brésilien. Ces deux mutations sont tout de même identifiées dans certains prélèvements”, précise à Franceinfo Sébastien Guibault, directeur général d’Eurofins Biomnis.

A terme, l’objectif est que tous les laboratoires qui réalisent des tests PCR soient en capacité de détecter les variants en même temps que la positivité ou non du prélèvement, peut-on lire sur le site du Syndicat des biologistes.

A lire aussi :

⋙ Covid-19 : face aux variants, faut-il privilégier les masques FFP2 pour éviter les risques ?

⋙ Variant marseillais : ce que l’on sait sur cette “mutation majeure” annoncée par le Pr Raoult

⋙ Covid-19 : un symptôme souvent remarqué chez les personnes touchées par le variant anglais, découvrez lequel

Source: Lire L’Article Complet