Céline Raphael a bien cru y passer à plusieurs reprises. Son père, résigné à faire d’elle une musicienne prodige en l’initiant dès 2 ans et demi au piano, lui donnait des coups de ceinture à la moindre fausse note. Aujourd’hui médecin et membre du Conseil national de la protection de l’enfance, elle raconte son parcours dans le documentaire Bouche Cousue, diffusé ce soir sur France 2. Interview.

La Démesure – Soumise à la violence d’un père

  • Amazon18,00 €Voir
  • Fnac18,00 €Voir

Sa mission : améliorer la santé et la scolarité des enfants

Un objectif atteint puisque Céline Raphaël se fait entendre auprès du gouvernement. “A l’époque, Laurence Rossignol, alors ministre de la Famille, m’a contactée et nous avons travaillé ensemble à l’élaboration de la loi de 2016 qui réformait la protection de l’enfance“. Depuis la parution de son livre, Céline Raphaël intervient dans de nombreuses conférences, notamment auprès des travailleurs sociaux et des médecins, et enseigne à l’école nationale de la magistrature. “J’ai commencé à beaucoup m’investir en protection de l’enfance, notamment sur l’amélioration de la santé des enfants victimes de violences pris en charge en protection de l’enfance“, précise-t-elle. Elle s’investit aussi pour améliorer leur scolarité car moins de 5% de ces enfants obtiennent le bac. 

Un parcours coordonné de soins

Céline Raphaël va plus loin. Avec le soutien de Brigitte Macron et d’Adrien Taquet, elle fait tout pour mettre en place, d’ici la fin de l’année, un “Parcours coordonné de soins” pour les enfants en protection de l’enfance sur Paris et l’Ile-de-France, avec l’espoir que cela soit étendu sur tout le territoire. “Aujourd’hui, moins de 30% des enfants admis en protection de l’enfance ont un bilan de santé. Ces enfants, qui ont des séquelles physiques ou psychologiques des maltraitances subies, ne sont pas du tout évalués et donc, ne sont pas pris en charge,. Ils grandissent alors durant toute la durée du placement avec ces séquelles. Quand je suis arrivée, pesant 34 kilos, je n’ai vu aucun médecin !“, déplore-t-elle. Ce parcours coordonné de soins vise donc à prendre en charge tous ces enfants avec un bilan de santé physique et psychologique.Une fois qu’on a repéré toutes ces séquelles, ces enfants entrent dans des parcours de soin, en fonction de leur état de santé, avec la possibilité de voir, selon leurs besoins, un médecin traitant tous les mois, un dentiste, un ophtalmologue, un psychologue, etc. pour leur apporter un véritable suivi médical et psychologique durant toute la durée de leur placement ou prise en charge“. 

Newsletter

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

Mieux prendre en charge ces victimes de maltraitances, permettra ainsi de rendre plus autonomes et sereins ces adultes en devenir. Céline Raphaël met sa terrible expérience au service de ceux qui en ont besoin et est consciente d’une chose : “j’ai la chance de faire partie de ceux qui s’en sont le mieux sortis”.

Source: Lire L’Article Complet