Selon une étude britannique, boire un café après une nuit difficile augmenterait de 50% la réponse glycémique de l’organisme. Cette mauvaise habitude pourrait favoriser les risques de diabète et de maladies cardiovasculaires. On fait le point.

Restez informée

Le café est souvent considéré comme un remède après une nuit difficile. Et pour cause : les effets de la caféine offrent un regain d’énergie pour entamer une nouvelle journée. Cependant, une récente étude publiée dans le British Journal of Nutrition suggère qu’un café dès le réveil pourrait avoir un impact négatif sur le contrôle de la glycémie, autrement dit le taux de sucre dans le sang. Cette habitude pourrait ainsi favoriser les risques de diabète et de maladies cardiovasculaires.

Quelles sont les conséquences d’un café au réveil ?

Pour les besoins de l’étude, les chercheurs du Centre de la nutrition, de l’exercice et du métabolisme de l’Université de Bath (Royaume-Uni) ont recruté 29 participants hommes et femmes confondus. Les scientifiques leur ont demandé de se soumettre à trois tests :

  • Lors du premier test, les volontaires ont dormi de 23 heures à 7 heures du matin sans aucune perturbation de leur sommeil. Au réveil, ils ont bu une boisson sucrée.
  • Lors du second test, les scientifiques ont réveillé les participants toutes les heures pendant 5 minutes. Ils leur ont également donné une boisson sucrée au réveil.
  • Lors du dernier test, les participants ont également eu une nuit de sommeil agitée avec des réveils toutes les heures. Cette fois-ci, ils ont consommé un café noir assez fort, 30 minutes avant d’avoir la boisson sucrée.

Un café dès le réveil pourrait impacter le contrôle de la glycémie

Résultat : une nuit agitée n’a pas aggravé les réponses glycémiques par rapport à une bonne nuit de sommeil. Cependant, les chercheurs ont observé que le café noir a augmenté de 50% la réponse glycémique chez les participants. Selon les scientifiques, des études antérieures avaient démontré que le café pouvait créer une résistance à l’insuline. La caféine pourrait donc limiter la capacité du corps à tolérer le sucre dans le sang dès le petit-déjeuner.

“Pour dire les choses simplement, notre contrôle du sucre dans le sang est altéré lorsqu’on boit un café dès le réveil surtout après une nuit de sommeil perturbée”, a expliqué Harry Smith, auteur principal de l’étude dans un communiqué. “Il est possible d’améliorer cette situation en mangeant d’abord, puis en buvant du café si on en ressent encore le besoin. Cela peut avoir des effets bénéfiques importants sur la santé”, a préconisé le chercheur du département de la Santé de l’Université de Bath.

Source: Lire L’Article Complet