La répression des fraudes alerte les consommateurs : de nombreux abus sont constatés sur les boutiques de vente de compléments alimentaires en ligne.

Restez informée

Le marché des compléments alimentaires est très important en France. On trouve ces produits phares de l’hiver en pharmacies, mais aussi en grandes surfaces ou encore sur des sites de revendeurs. Or, ces derniers profitent de la crise sanitaire pour augmenter leurs ventes, en laissant croire que leurs produits seraient anti-Covid-19, ce qui est naturellement faux. Vitamines, boosters d’immunité… ces gélules promettent d’attaquer l’automne au top afin de lutter contre les virus, et même de venir à bout d’une infection au Covid-19. Méfiez-vous de ces allégations souvent trompeuses : en aucun cas ces compléments alimentaires ne sont des remèdes contre le coronavirus. La DGGCCRF alerte à ce sujet, après avoir contrôlé une trentaine de boutiques en ligne.

“Nous assistons à une explosion du nombre d’annonces aux allégations douteuses, voire trompeuses sur des produits pour protéger ou guérir de la Covid-19”, explique Romain Roussel, directeur de cabinet adjoint à la DGCCRF, à nos confrères de L’Express.

Certaines d’entre elles vont même jusqu’à se prévaloir d’une supposée approbation de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ! Méfiez-vous donc de ces produits vendus en ligne. Non seulement ils coûtent cher pour un effet non prouvé, mais – pire – ils pourraient être néfastes, notamment en déréglant notre système immunitaire. Qui n’en a donc absolument pas besoin actuellement !

Pour vous préserver des virus, vitaminez plutôt votre assiette ! Certaines vitamines sont antioxydantes et aident à booster l’immunité. L’idéal est de faire le plein via les fruits et légumes, notamment les kiwis. Et si vous souhaitez vous supplémenter, demandez conseil à votre pharmacien.

A lire aussi :

⋙ 10 réflexes pour lutter contre les virus

⋙ 5 pistes pour booster son immunité avant l’hiver

⋙ Face aux virus : 10 astuces pour booster son système immunitaire

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet