Le géant du porno sur internet est de nouveau pointé du doigt. Certaines grandes entreprises pourraient couper les ponts avec lui…

C’est le site porno le plus consulté du monde, Pornhub est de nouveau au cœur d’une polémique de taille. Connu notamment pour avoir diffusé la sex-tape de Kim Kardashian, il est cette fois accusé, ainsi que MindGeek sa maison mère, d’avoir autorisé la publication de vidéos d’agressions sexuelles dont des viols par 34 femmes américaines. “Il s’agit d’une affaire qui porte sur des viols, pas sur la pornographie” précise la plainte déposée en Californie. De plus, 14 des femmes étaient mineures au moment des faits… Le New-York Times évoque notamment des vidéos de femmes asphyxiées à l’aide de sacs plastiques, de viols, d’agressions sexuelles, de voyeurisme, ainsi que des films pédopornographiques…

Aux Etats-Unis, 34 femmes portent plainte contre Pornhub pour des vidéos d’abus sexuels https://t.co/irO7wJbiHG

En effet, chaque utilisateur peut publier les vidéos qu’il souhaite sur le site. La mère d’une jeune fille de 14 ans qui avait disparu explique avoir retrouvé 58 vidéos d’elle sur Pornhub. Si les auteurs ont été arrêtés et condamnés, le site, lui, n’a pas été inquiété. Suite à ces révélations, Visa et Mastercard pourraient couper les ponts avec Pornhub si l’enquête montre que le site ne respecte pas la loi. Un boycott qui pourrait causer du tort à ce géant du porno sur internet qui accueille 3,5 milliards de visites par mois. “J’espère que cela motivera Pornhub, ainsi que les autres entreprises de cette industrie, à mettre en place des mesures de sécurité pour que cela n’arrive à personne d’autre”, a expliqué “Rachel ” à l’AFP, l’une des 34 plaignantes. Ce ne serait pas la première fois que l’industrie du porno se croirait au-dessus des lois…

Source: Lire L’Article Complet