Cyril Hanouna va-t-il se passer de se passer du talent de Bernard Montiel ? Parfois, certaines blagues du chroniqueur donnent des envies de séparation à l’amiable à l’animateur. Illustration avec humour ce mardi 8 juin, sur le plateau de TPMP.

Cyril Hanouna

Bernard Montiel

Ils sont nombreux, depuis des années, les chroniqueurs à être passés sur le plateau de Touche pas à mon poste. Cyril Hanouna n’a pas peur de faire des essais, quitte à se séparer parfois rapidement d’une personnalité. A force, le plateau de TPMP a ressemblé à un jeu de chaises musicales, et là encore, l’animateur vedette de C8 a voulu remettre de l’ordre. Alors, en avril 2020, pendant le confinement, il a tapé du poing sur la table, exaspéré par les absences répétées de certains. “Dans les autres talks, tout le monde est là tous les jours, c’est pas la fête, c’est pas le Club Med. Ça, cette année, c’est le truc qui m’a vraiment chiffonné et ça a commencé à me saouler, donc il faudra vraiment faire quatre jours par semaine”, avait lancé Cyril Hanouna. Bernard Montiel n’était pas visé. D’ailleurs, entre les deux, la relation semble au beau fixe. Et si l’ancien chroniqueur de Vidéo Gag a pris un coup de pression à son tour, il ne faut certainement pas le prendre au premier degré.

Pour l’instant, c’est non

Dans le numéro de Touche pas à mon poste diffusé ce mardi 8 juin, Cyril Hanouna était très enthousiaste à l’idée de raconter à son plateau qu’il avait eu au téléphone un joueur de l’équipe de France qui lui avait promis de ramener le titre de championnat d’Europe sur le plateau de TPMP. “C’était Jean-Pierre Papin”, a voulu plaisanter Bernard Montiel. Une blague au potentiel comique franchement limité, et Cyril Hanouna l’a plutôt invité à muscler son jeu… “Non mais vraiment, on n’est pas d’humeur avec vos blagues, franchement, a soufflé l’animateur. Vous savez que c’est maintenant que se joue la rentrée ? Vous êtes le seul à ne pas être sûr de revenir. Si l’affirmation a déclenché les rires de l’assistance, le présentateur a insisté : “Non mais, c’est vrai, on ne va pas se mentir […] Pour l’instant, c’est non.

Il a ensuite énuméré tous les autres chroniqueurs présents, assurant qu’ils seront tous là. “Qui a envie que Bernard Montiel revienne l’année prochaine ?”, a alors demandé Cyril Hanouna. Si le chroniqueur a pu bénéficier du soutien de certains collègues, comme Valérie Bénaïm, d’autres ont profité pour l’enterrer. “Je ne sais pas à quoi il sert”, a affirmé Nicolas Pernikoff. “C’est un tocard doublé d’un fumiste”, a ajouté Gilles Verdez. Que Bernard Montiel se rassure : vu le grand sourire affiché par Cyril Hanouna tout au long de la séquence, la lettre de licenciement ne partira pas dès demain.

Source: Lire L’Article Complet