Au lendemain de la soirée anniversaire des 20 ans de Loft Story, Benjamin Castaldi a balancé dans Touche pas à mon poste un nouveau dossier sur les manipulations de vote concernant la télé-réalité. D’après lui, la production de TF1 ne souhaitait pas que Magalie Vaé remporte la Star Academy.

Magalie Vaé

Benjamin Castaldi

Les retrouvailles entre anciens combattants du Loft ont été riches de révélations. Vingt ans après le lancement de Loft Story, Benjamin Castaldi avait réuni les figures emblématiques du premier reality-show au cours d’une soirée anniversaire, diffusée sur C8. L’occasion de constater que certains d’entre eux n’avaient pas tant changé et qu’ils étaient toujours aussi franc du collier pour dévoiler certains secrets de l’émission. Et l’animateur de l’époque, aux commandes de cet événement, s’est mis au diapason de ses camarades en révélant notamment que les votes étaient truqués pour favoriser certains protégés de la production. “Si un candidat était bien placé, on pouvait arrêter les votes un peu avant“, a notamment affirmé celui qui était payé une poignée de figues en tant que débutant sur M6. Des propos qui ont choqué les téléspectateurs et sur lesquels Cyril Hanouna et son équipe ont souhaité plus d’explications dans Touche pas à mon poste, vendredi 9 avril 2021.

Pour TF1 ce n’était pas du tout la candidate idéale”

Benjamin Castaldi est donc passé sur le grill des chroniqueurs, reconnaissant des tours de passe-passe pour sauver un candidat aux dépens d’un autre. Mais parfois, cette stratégie s’est retournée contre ses instigateurs. Cela a été le cas lors de la cinquième saison de la Star Academy, remportée par la populaire Magalie Vaé. Là encore, c’est l’ancien présentateur de Secret Story qui s’en fait l’écho. “Effectivement, Magalie Vaé était une candidate extrêmement populaire, c’est un amour de fille, mais à l’époque, c’est vrai qu’on ne va pas se mentir, on parlait assez librement des gens qui avaient de petits problèmes de poids et pour TF1 ce n’était pas du tout la candidate idéale. Ils n’en voulaient pas et chaque semaine, ils faisaient tout pour qu’elle soit éliminée : les magnétos à charge, etc…“, a-t-il balancé. Des basses manoeuvres qui n’ont pas empêché celle qui se produit actuellement pour des mariages de triompher contre vents et marées.

Source: Lire L’Article Complet