Ce lundi 5 juillet, Ségolène Royal a répondu aux questions de Caroline Roux sur France 2. Au moment de donner son avis sur la maire de Paris, Anne Hidalgo, l’ex de François Hollande a préféré botter en touche.

C’est un sujet sur lequel elle n’a pas souhaité s’épancher. Invitée dans la matinale de France 2 ce lundi 5 juillet, Ségolène Royal a été interrogée sur Anne Hidalgo. Si la maire de Paris n’a pas déclaré officiellement sa candidature à l’élection présidentielle de 2022, elle a semble-t-il déjà mis en place une stratégie en coulisses, selon l’aveu de certains. “Elle n’est pas là pour faire de la figuration, a prévenu l’un de ses proches, dans les pages de L’Opinion, le 17 juin dernier. “Il y en a une qui veut peut-être s’occuper de cette France qui a souffert, c’est Anne Hidalgo. Elle a reçu le soutien de 200 élus qui appellent à sa candidature (…) Elle est devenue la candidate naturelle des socialistes“, a fait remarquer Caroline Roux à son invitée du jour. Ségolène Royal a alors botté en touche au sujet de la locataire de l’Hôtel de Ville : “On verra. Je pense que c’est bien qu’il y ait des candidats et des candidates“, a-t-elle estimé.

Elle a ensuite adressé un tacle à peine voilé à la maire de Paris, soulignant que le programme était sans doute plus important que le ou la candidat(e) : C’est le projet qui est important. Parlez-en autour de vous, vous verrez. Mais pour quoi faire ? Ça rejoint ce que l’on disait à l’instant, quelle est la nouvelle voie que la France va emprunter ?“, s’est interrogée l’ex de François Hollande. “L’écologie, c’est ça la nouvelle voie ?“, a rebondi Caroline Roux. Et l’ancienne ministre de l’Environnement d’affirmer : “Ah je pense que c’est un sujet crucial et majeur (…) La question écologique est au coeur du nouveau projet économique qu’il faut mettre en place, bien sûr.”

Plus de 200 élus signent un appel pour une candidature d’Anne Hidalgo

Contrairement à Ségolène Royal qui préfère rester sur ses gardes pour l’instant, l’hypothèse d’une candidature d’Anne Hidalgo a plu dans les rangs de la gauche. Si bien que plus de 200 élus, dont Patrick Kanner et Martine Aubry, ont signé une tribune pour inciter la maire de Paris à déclarer sa candidature pour la prochaine élection présidentielle. Ceux-là sont persuadés que la rivale de Rachida Dati “représentera dignement la France” et “possède toutes les qualités pour être la prochaine présidente.” “Nous l’appelons à être avec enthousiasme, conviction et promesse de soutien déterminé, à être candidate à l’élection présidentielle“, ont conclu les élus dans leur tribune. De son côté, celle qui pourrait se retrouver face à Yannick Jadot a fait savoir qu’elle “prendrait sa part” à l’élection présidentielle de 2022. Affaire à suivre…

Crédits photos : Capture d’écran France 2

Autour de

Source: Lire L’Article Complet