Invitée sur le plateau d’On est presque en direct ce samedi 14 novembre, Léa Salamé a expliqué comment elle avait rencontré “par hasard” son compagnon Raphaël Glucksmann au lendemain des attentats du 13 novembre 2015.

Ils ont bien failli ne jamais se rencontrer. Mais le destin, et Laurent Ruquier, s’en sont mêlés. Invitée sur le plateau d’On est presque en direct ce samedi 14 novembre, Léa Salamé est revenue sur sa rencontre avec son compagnon, le philosophe Raphaël Glucksmann. Une rencontre qui, de son propre aveu, relève du pur “hasard“.

C’est le lendemain des attentats du 13 novembre 2015 que la journaliste a rencontré le futur père de son enfant sur le plateau d’On n’est pas couché, et ce, alors même qu’elle ne souhaitait pas enregistrer cette émission. “Moi j’avais dit à Laurent ‘Il faut qu’on supprime, on ne peut pas faire un On n’est pas couché, il ne faut pas qu’on soit à l’antenne’ et Laurent avait insisté, avait convaincu la chaîne“, s’est-elle souvenue, “il y avait plein d’artistes, plein d’intellectuels, plein de politiques qui étaient venus ce soir-là juste 5 minutes dire rien au fond, juste leur tristesse“. Parmi les invités se trouve un certain Raphaël Glucksmann, dont elle fait la connaissance “par hasard“.

Endeuillé, Raphaël Glucksmann a failli décliner l’invitation

C’est vrai que grâce à vous Laurent, j’ai rencontré mon amoureux. Vous êtes Cupidon“, s’est amusée la maman de Gabriel face à son ancien acolyte. Invité sur le plateau de Salut les Terriens en 2018, le député européen s’était également laissé aller à quelques rares confidences sur sa rencontre avec Léa Salamé, révélant qu’il ne souhait lui non plus pas assister à cette émission qui se déroulait au lendemain de l’enterrement de son père. C’est sa mère qui avait insisté pour qu’il s’y rende. “J’y suis allé et j’ai rencontré celle qui allait plus tard, mais pas là…“, avait-il raconté.

Crédits photos : France 2

Source: Lire L’Article Complet