Invitée de C Politique ce dimanche 10 janvier pour réagir à l’affaire Kouchner – Duhamel, Ariane Chemun, grande reporter au Monde, a dénoncé des critiques virulentes et pas fondées.

A propos de

  1. Olivier Duhamel

  2. Camille Kouchner

Les voix s’élèvent pour prendre la défense de Camille Kouchner, acculée après les révélations familiales faites dans son livre La Familia grande paru ce jeudi 7 janvier aux éditions du Seuil. L’avocate de 45 ans y explique que son beau-père Olivier Duhamel aurait agressé sexuellement son frère jumeau lorsqu’il était adolescent, dans les années 80. Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris malgré des faits prescrits.

Depuis que Camille Kouchner a levé le voile sur ce secret de famille, elle est fortement critiquée, mais deux femmes lui sont venues en aide ce dimanche 10 janvier, dans C Politique, sur France 5. Ariane Chemin, grand reporter au Monde, a regretté : “On a fait comme si la révélation dont on parlait était plus grave que l’acte lui-même“. Et a dit être “frappée” car on reprochait beaucoup de choses à la fille d’Evelyne Pisier.

Pourquoi a-t-elle fait un livre ? Pourquoi a-t-elle fait un livre dans une collection littéraire ? Pourquoi n’a-t-elle pas mis le nom de famille ? Ça ne va jamais quoi ! Et elle, elle dit assez bien qu’il a parlé toute sa vie. (…) C’est toujours le même phénomène, il y a toujours quelque chose qui cloche,” a dénoncé Ariane Chemin, et que l’actrice Andréa Bescond n’ajoute : “On décrédibilise toujours la victime. C’est une victime collatérale, Camille Kouchner“.

Crédits photos : Capture image : France 5

Source: Lire L’Article Complet