Alessandra Sublet rêvait de faire de la télé. Et pour y arriver, elle n’a pas hésité à embellir sur son CV, allant même jusqu’à raconter un énorme mensonge lors de son casting pour l’émission Combien ça coûte. Personne ne l’a questionnée, et elle a été embauchée.

Alessandra Sublet

Dans son autobiographie J’emmerde Cendrillon, sortie ce jeudi 27 mai, Alessandra Sublet raconte son parcours, ses débuts à la télévision. Et son ambition. “Il faut assumer avoir envie de réussir”, a-t-elle confié dans une interview accordée à Paris Match. Une envie de réussir qui l’a même amenée à mentir. Notamment pour obtenir un stage chez MTV à New York, alors qu’elle parlait à peine anglais. Elle a aussi menti sur son visa et a fini par se faire expulser des États-Unis. Mais pas de quoi lui faire renoncer aux mensonges, au contraire. À son retour en France, elle a décroché un casting pour l’émission Combien ça coûte, en 2003. Casting dont des extraits ont été dévoilés dans C à vous, jeudi 27 mai. On la voit se présenter devant la caméra : “Je m’appelle Alessandra, j’ai 26 ans. J’ai passé un bac littéraire et enchaîné avec des études de journalisme, ce qui m’amène ici aujourd’hui”, commence-t-elle. Plus tard, elle assure : “J’ai aussi eu l’occasion de travailler en radio, toujours à New York avec un fameux présentateur qui est Howard Stern.

Plus c’est gros plus ça passe

“Tout en minauderie, la petite, et tout en bidonnerie parce que je n’avais évidemment jamais travaillé en radio avec Howard Stern“, a expliqué Alessandra Sublet à Anne-Elisabeth Lemoine, précisant : “Mais qui va aller le prouver ? En plus je cite Howard Stern, c’est quand même énorme et personne n’a réagi”. Elle a ainsi appliqué ce qu’on lui avait toujours dit : “Plus c’est gros plus ça passe”. Et c’est passé : elle a été embauchée dans l’émission de TF1.

“Quand, à la fin de ce casting, Christophe Dechavanne m’a rappelé deux jours après et que les équipes m’ont dit “Tu démarres à la rentrée”, c’est-à-dire deux mois après ce casting, en direct sur l’une des émissions qui faisait le plus d’audience à l’époque, je me suis dit : Ils sont aussi barjo que moi en fait, donc nous allons bien nous entendre”, a-t-elle poursuivi. Alessandra Sublet a débuté en septembre suivant et s’en souvient encore très bien : “J’ai eu tellement peur à mon premier direct, c’était horrible… C’est passé parce que je crois que j’avais trouvé ma vocation”. Quant à Howard Stern, il n’a sûrement jamais su qu’elle avait raconté l’avoir rencontré. “Il s’en fiche, il sait même pas qui je suis. Qui n’a jamais menti ?, a-t-elle conclu.

Source: Lire L’Article Complet