Le 15 novembre dernier, Valéry Giscard d’Estaing a été transporté en urgence à l’hôpital de Tours en raison de problèmes respiratoires. Nicolas Perruchot, président du conseil départemental du Loir-et-Cher, vient de donner de ses nouvelles.

Faut-il s’inquiéter pour Valéry Giscard d’Estaing ? Dans la soirée de ce dimanche 15 novembre, l’ancien président de 94 ans a été hospitalisé en urgence à Tours. Selon les informations de La Nouvelle République, il se trouvait dans sa résidence d’Authon, dans le Loir-et-Cher, lorsqu’il aurait fait l’objet d’une insuffisance pulmonaire. “Le CHRU, contacté sur le sujet ce lundi 16 novembre, se refuse à commenter l’information”, précise le journal. Mais ce n’est pas le cas de Nicolas Perruchot, président du conseil départemental du Loir-et-Cher, qui a fait quelques confidences à l’AFP.

Il a ainsi indiqué avoir eu des “nouvelles rassurantes en début d’après-midi”, sous-entendant que la vie du mari d’Anne-Aymone ne serait pas en danger. De quoi rassurer les Français, qui s’interrogeaient sur la gravité de son cas en raison de son évacuation par hélicoptère. Mais il s’agirait d’une simple formalité selon Nicolas Perruchot. “Je crois que c’est la procédure habituelle quand on est un ancien président de la République”, a-t-il souligné avant d’expliquer qu’il n’y avait “pas de critère de gravité”.

Valéry Giscard d’Estaing hospitalisé deux fois en deux mois

Si Nicolas Perruchot se veut plutôt rassurant sur l’état de santé de l’ancien chef de l’Etat, il n’en demeure pas moins qu’il s’agit de sa seconde hospitalisation en moins de deux mois. Le 14 septembre dernier, il avait déjà fait l’objet d’une insuffisance pulmonaire. Cette fois-ci la situation était d’autant plus grave qu’il avait été admis en réanimation au sein de l’hôpital Georges-Pompidou, à Paris. L’hypothèse d’une contamination à la Covid-19 avait évidemment été envisagée.” Les médecins ont écarté une infection au coronavirus. Il suit un traitement de quelques jours et fait savoir qu’il se sent bien, aujourd’hui”, avaient toutefois rapporté ses équipes. Valéry Giscard d’Estaing avait donc regagné son domicile trois jours plus tard en parfaite santé. C’était du moins le cas jusqu’à cette inquiétante soirée du 15 novembre

Source: Lire L’Article Complet