Présent à l’antenne de BFMTV ce lundi 23 août, Alain Duhamel a donné son avis sur le pass sanitaire. Le journaliste a estimé qu’il s’agissait certes d’un “désagrément”, mais que celui-ci était “nécessaire.” Explications.

C’est un sujet qui continue de faire débat en France. Après avoir été nécessaire pour accéder aux lieux de loisirs et de culture, le pass sanitaire est ensuite devenu obligatoire, le 9 août dernier, dans les cafés, bars, restaurants ou encore transports de longue distance. Une décision gouvernementale qui a conduit à de nombreuses manifestations dans le pays depuis plusieurs semaines. Mais selon Alain Duhamel, le pass sanitaire est devenu “un désagrément nécessaire“, comme il l’a expliqué à l’antenne de BFMTV : “C’est un désagrément, on ne peut pas dire le contraire, tout ce qui est forcer la main, organiser quand on n’a pas envie d’être organisé, avoir le sentiment qu’on ne peut pas faire ce qu’on veut“, a-t-il détaillé en préambule.

Si Alain Duhamel a reconnu que le pass sanitaire présentait des “inconvénients”, il a estimé qu’ils étaient nécessaires : “Ces inconvénients sont nécessaires parce que c’est une incitation à se faire vacciner, une incitation robuste et peut-être désagréable pour certains, mais c’est une incitation à se faire vacciner“, a-t-il rappelé, et de souligner : “Et soit dit en passant, plus on est vaccinés, moins la question du pass sanitaire se posera.”

Le pass sanitaire est un "désagrément nécessaire" pic.twitter.com/3LfrVhSR8x

Le pass sanitaire pour “responsabiliser” les Français

À l’antenne de BFMTV, le journaliste politique a également expliqué que cette mesure mise en place par le gouvernement permettait aussi de “responsabiliser tout le monde” en ces temps de crise sanitaire : “Ceux qui refusent de se faire vacciner, ils ont le droit. Mais de ce fait, ils représentent évidemment un danger pour des tiers, ils ne le font pas exprès, ça ne leur fait sans doute pas plaisir, c’est dangereux pour eux… Eux, après tout, ils prennent leurs responsabilités, mais les autres non !“, a observé Alain Duhamel.

Et de s’interroger sur “l’alternative au pass sanitaire“, qui ne serait sans doute pas la solution selon lui : “C’est de tout boucler, et c’est soit la vaccination obligatoire, soit de revenir au confinement”, a-t-il affirmé, catégorique. Et d’expliquer :Si on utilise le pass sanitaire, c’est pour accentuer le pourcentage de gens vaccinés.

Crédits photos : Capture d’écran BFMTV

Autour de

Source: Lire L’Article Complet