Invité sur le plateau de Touche pas à mon poste!, le 15 octobre 2020, le paparazzi Sébastien Valiela est revenu sur les dessous des clichés qui ont dévoilé la relation extra-conjugale de François Hollande avec Julie Gayet.

  • François Hollande
  • Julie Gayet
  • Valérie Trierweiler

C’est certainement LA photo qui a marqué son mandat. Le 10 janvier 2014, François Hollande faisait la une du magazine Closer. Encore officiellement en couple avec Valérie Trierweiler, le président de la République est photographié chevauchant son scooter… après être allé voir Julie Gayet. Derrière les clichés volés qui ont dévoilé la liaison du chef de l’État et de l’actrice, se cache Sébastien Valiela. Jeudi 15 octobre 2020, le paparazzi a dévoilé les coulisses de ces photos sur le plateau de Touche pas à mon poste !.

Tout aurait commencé avec Stéphane Guillon sur le plateau du Grand Journal. Alors que Julie Gayet fait la promotion du film Les Ames de Papier, l’acteur ironise : “Le Président est venu sur le tournage. Il a beaucoup aimé le film, sa femme moins”. L’allusion a très vite mis la puce à l’oreille du paparazzi. “On le savait, mais ça, ça a été notre feu-vert”. Après un an d’enquête “super compliquée” sur la relation extra-conjugale de François Hollande, il obtient la confirmation de leur histoire : “Quelque temps avant cette interview, je trouve la rue du Cirque (non loin de l’Elysée, ndlr), donc là, je m’imagine qu’il y a un sous-terrain (…). Il y avait un sous-terrain dans un bâtiment à côté. Quand il sortait de l’Elysée, il passait par le sous-terrain de Hôtel Marigny, il sortait en scooter dans la rue du cirque”.

François Hollande et son équipe ont été “très amateurs”

Après avoir demandé “un cadastre” et sans jamais “avoir pensé à cette histoire de casque”, il réussit à prendre la photo qui marquera l’Histoire de France. “On est plusieurs. On a une cage d’escaliers qui est en face. On avait un sous-marin – c’est quelque chose qui est aménagé. Là, on l’avait déguisé comme les véhicules du Bristol”. Alors que le président est souvent accompagné “d’une dizaine, quinze personnes”, ce jour-là “ils n’étaient pas nombreux (…). Il y avait juste deux mecs et ils ne faisaient pas trop gaffe”. Estimant que François Hollande et son équipe ont été “très amateurs”, “Laurence a été sympa. Elle a fait porter à l’Élysée à minuit, la veille, le journal pour qu’ils voient ce qu’il y a dessus et qu’ils s’organisent”.

À la suite de la publication de ces photos, Sébastien Valiela a raconté avoir eu droit à des représailles dont un contrôle fiscale. “On ne me l’avait jamais faite celle-là. Parce que je me suis attaqué à d’autres présidents (…), j’ai travaillé sur Chirac, sur Mitterrand pour l’affaire Mazarine”. Amusé, il a poursuivi : “C’est arrivé juste après. La contrôleuse me l’a dit : Là, en plus il n’y a pas grand chose à trouver chez vous, mais va falloir que je trouve. Ça vient de là-haut'”. Des révélations qui ont étonné Cyril Hanouna et ses chroniqueurs.

Source: Lire L’Article Complet