Après la polémique de son défilé, Rihanna doit faire face à une action en justice… Et on réclame à l’artiste et son équipe pas moins de 10 millions de dollars…

En octobre dernier, Rihanna organisait un grand show pour présenter la collection de lingerie de sa marque Savage X Fenty à Los Angeles (Californie). Un gros événement qui a rassemblé de très grandes stars et mannequins à l’image de Bella Hadid, Irina Shayk, Cara Delevingne, Willow Smith ou encore Demi Moore. Lors de ce défilé, une bande-son très particulière avait été utilisée. En effet, c’est le morceau DOOM, un titre de la DJ Coucou Chloe qui reprend un hadith, c’est-à-dire un recueil de paroles sacrées du prophète Mahomet, qui avait été sélectionné. De quoi provoquer la colère de nombreux musulmans à travers le monde qui ont exprimé leur indignation sur les réseaux sociaux, appelant au boycott de l’artiste et de sa marque de lingerie.

Les excuses suite à la polémique

L’interprète de Work s’est excusée quelques jours plus tard après la diffusion de son défilé dans une déclaration publiée sur Instagram : “Nous comprenons que nous avons blessé beaucoup de nos frères et sœurs musulmans (…) Je ne joue avec aucune sorte de manque de respect envers Dieu ou toute religion et donc l’utilisation de la chanson dans notre projet était complètement irresponsable! En allant de l’avant, nous veillerons à ce que rien de tel ne se reproduise”, a-t-elle poursuivi. “Merci pour votre pardon et votre compréhension, Rih”.

De son coté, Coucou Chloé avait immédiatement réagi à la réaction en publiant une série de tweets expliquant qu’elle n’avait pas fait de recherche sur les échantillons utilisés dans la chanson, qui, selon elle, ont été trouvés en ligne.

“Je tiens à m’excuser profondément pour l’offense causée par les échantillons vocaux utilisés dans ma chanson “DOOM”, avait-elle expliqué. “La chanson a été créée à partir d’échantillons de morceaux de Baile Funk que j’ai trouvés en ligne. À l’époque, je ne savais pas que ces échantillons utilisaient le texte d’un hadith islamique”. “J’assume l’entière responsabilité du fait que je n’ai pas recherché ces mots correctement et je tiens à remercier ceux d’entre vous qui ont pris le temps de me l’expliquer”, avait-elle poursuivi. “Nous sommes en train de faire retirer la chanson de toute urgence de toutes les plateformes de streaming.”

Action en justice contre Fenty et RiRi

Aujourd’hui, cette histoire est revenue sur le tapis. Selon TMZ, l’artiste de la chanson, qui a utilisé le pseudonyme Jane Doe pour protéger son identité, a décidé de poursuivre l’équipe de Rihanna pour les dommages émotionnels (dépression et d’anxiété, ndlr) qu’elle aurait subis après leur “erreur”.

Contactée, l’artiste aurait envoyé à l’équipe de Rihanna deux versions différentes de la chanson – l’une comprenant les proverbes islamiques chantés et l’autre sans – et aurait demandé à de ne pas jouer la version avec les proverbes… Elle réclame pas moins de 10 millions de dollars pour le préjudice subi après la diffusion du défilé. L’artiste a reçu notamment des menaces de mort qui étaient si extrêmes qu’elle avait dû “se cacher”. Elle déclare que cela a été dommageable pour sa santé mentale et demande réparation à ce titre.

 

À voir également : Rihanna s’excuse après la polémique sur son défilé !

La Rédaction

Source: Lire L’Article Complet