Au début des années 60, Yves Montand pose les yeux sur Marilyn Monroe, l’une des actrices les plus sollicitées de sa génération. Une histoire d’amour qui aura un parfum de scandale, l’acteur mythique étant à l’époque marié à Simone Signoret. Pour France Télévisions, Benjamin Castaldi a récemment évoqué ce coup de foudre qui a tout changé…

Certaines histoires d’amour, bien que furtives, changent à jamais le cours d’une vie. Ce fut le cas de celle vécue par Yves Montand et Marilyn Monroe, évoquée par Benjamin Castaldi lors d’un entretien accordé à France Télévisions dans le cadre d’un sujet intitulé Ma grand-mère Simone Signoret. L’animateur français, qui a grandi dans une famille très célèbre – il est le petit-fils d’Yves Montand, sa mère Catherine Allégret étant la fille adoptive du défunt acteur – a accepté d’évoquer en quelques mots l’histoire d’amour entre son grand-père et Marilyn Monroe, au début des années 60. Une idylle passionnelle sur fond d’adultère, puisqu’Yves Montand était marié à Simone Signoret lorsqu’il a rencontré sa belle… “Rien ne sera plus jamais pareil après Marilyn“, a déclaré Benjamin Castaldi. Puis d’ajouter, évoquant Simone Signoret : “C’était quand même la cocue la plus célèbre du monde, il faut se replacer dans le contexte. Elle a pardonné aux yeux du monde, mais toute la fin de sa vie a été rythmée par cet épisode. Elle a décidé de ne plus tellement faire attention à ce qu’elle mangeait, de ne plus faire attention à elle, d’avancer le chrono de l’âge“.

Consciente des nombreuses rumeurs autour de la liaison de son époux, qui faisaient les choux gras des médias, Simone Signoret décide néanmoins de fermer les yeux et de pardonner à Yves Montand ses écarts. Lui ne quittera jamais Simone pour Marilyn et déclarera même publiquement son amour à son épouse. “C’est bien simple, je ne peux pas vivre sans Simone. C’est une femme exceptionnelle“, avait-t-il confié.

Galerie: L’Amour est dans le pré : découvrez les agriculteurs de la saison 16 ! (PHOTOS) (Télé7 Jours)

Une femme marquée à jamais

Si elle a pardonné à Yves, Simone restera pourtant à jamais détruite par l’humiliation infligée. “Je pense que c’est pour ça qu’à l’époque en son temps elle a été si populaire et si proche des femmes, parce qu’elle avait le parcours d’une femme normale, trompée, le pardon et puis tous ses combats à côté des femmes, pour les femmes…“, a expliqué Benjamin Castaldi. La tête haute mais le coeur meurtri, la comédienne décédée en 1985 choisira de taire sa douleur publiquement pour préserver son couple…


Source: Lire L’Article Complet