Voilà une nouvelle polémique dont le prince William se serait bien passé. Alors qu’il est en séjour en famille à Balmoral, en Écosse, l’époux de Kate Middleton a emmené le prince George faire une activité qui est loin de faire l’unanimité : la chasse.

La famille royale britannique ne déroge pas à ses habitudes. Chaque année, la monarchie anglaise profite des vacances estivales pour se rendre au château de Balmoral, en Écosse. Cette année, le prince William a souhaité s’y rendre accompagné de sa famille, son épouse Kate Middleton et George, Charlotte et Louis de Cambridge. Souhaitant partager des moments de pure complicité en compagnie de son fils aîné de 7 ans, le duc de Cambridge a jugé bon de lui faire découvrir l’une de ses activités favorites : la chasse. C’est donc accompagné du prince Charles que la famille a passé la matinée à la recherche de tétras. Un choix qui est loin de faire l’unanimité, notamment au sein des militants de la cause animale.

  • Morandini Live – Babette de Rozières : du racisme à France Ô ? Elle dénonce (Vidéo)

    Non Stop People


  • Morandini Live – Babette de Rozières : du racisme à France Ô ? Elle dénonce (Vidéo)
    Dimanche 23 août, à minuit, France Ô a cessé de diffuser ses programmes sur la TNT. Animatrice de plusieurs émissions culinaires sur la chaîne, Babette de Rozières s'est dite "meurtrie" par cet arrêt dans un entretien au Parisien. Contactée en direct dans "Morandini Live" ce lundi 24 août, elle s'est de nouveau exprimée sur le sujet. Non Stop People vous en dit plus.


    Non Stop People

VIDÉO SUIVANTE

L’association PETA mécontente

Particulièrement scandalisée par cette sortie, Mimi Bekhechi, la directrice des programmes internationaux de PETA, a déclaré au Daily Mail : « De nos jours, très peu de gens considèrent la chasse comme du “sport”. C’est juste une violente activité qui fait mal et tue de beaux oiseaux qui, pourtant, ne font de mal à personne ». Mimi Bekhechi en a profité pour expliquer que, selon elle, cette activité ne devrait pas être exercée par le prince George. « Le fait qu’un enfant soit contraint d’assister à un tel meurtre occasionnel, exécuté par un parent qu’il admire, est potentiellement aussi nocif pour sa santé mentale que pour la vie de l’oiseau. Cela peut désensibiliser l’enfant à la souffrance des animaux, a-t-elle affirmé, avant de conclure. Pour l’aider à devenir un leader responsable et compatissant, ses parents doivent lui apprendre le respect de tous les êtres vivants. »

Source: Lire L’Article Complet