Plastic Bertrand, 66 ans, s’est confié sur les années d’excès qui ont suivi son premier succès dans les bacs pour son tube Ça plane pour moi en 1978. Ses enfants l’ont aidé à regagner le droit chemin.

Une autre époque. En 1978, Plastic Bertrand secoue la France avec son tube Ça plane pour moi, qu’il a bel et bien chanté. Des paroles facilement mémorisables, une mélodie entêtante… il n’en fallait pas plus pour que ce tube se hisse en tête des charts. Sur le plateau de Jordan de Luxe, sur Non Stop People, l’artiste avait confié avoir d’ailleurs gagné plus ou moins 20 millions d’euros grâce à cette chanson. Un succès fou sur lequel il revient à présent lors d’un entretien accordé à l’Agence France-Presse et relayé par le site internet de La Croix.

À l’époque, Plastic Bertrand savoure sa nouvelle vie de vedette. À 20 ans, son nom est écrit en grand sur Times Square à New York. “En Italie, à Milan, j’avais six assistants, c’était fou. Et quand tu vois ton nom sur Times Square, tu ne parles plus à personne !”, se souvient-il, ajoutant être “parti dans tous les sens”. Fort heureusement, ses enfants ont été là pour lui indiquer le droit chemin. “J’ai eu deux enfants. Un jour je suis rentré chez moi de tournée, épuisé, mes enfants me regardaient sur une cassette VHS, ils n’ont même pas bougé, préférant me regarder à la télé, ça m’a fait prendre conscience que je passais à côté de quelque chose d’énorme. J’étais à deux doigts d’un truc dramatique, à l’époque j’étais ‘high’ (défoncé, ndlr), ils m’ont sauvé la vie, s’il n’y avait pas eu cette scène, je ne serais peut-être pas là pour t’en parler”.

Un nouvel album dans les bacs

Force est de constater que Plastic Bertrand, 66 ans, est aujourd’hui en pleine forme. Il signe d’ailleurs un dixième album, L’Expérience humaine. “L’expérience humaine est le titre qui a donné envie d’un album-concept, mais on ne voulait pas s’enfermer dans le truc, c’est sans doute mon album le plus authentique, personnel, celui, où arrivé à mon grand âge, je commence à dessiner ma vie”, révèle-t-il à ce sujet.

Crédits photos : Marc Ausset Lacroix / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet