Elle vient d’annoncer sa candidature aux départementales, en Corrèze. Claude Chirac, fille de Jacques et Bernadette, se lance enfin en politique et en profite pour donner des nouvelles de sa maman…

Elle a 58 ans, et elle se lance enfin, à son tour, dans la course pour un mandat électif. Claude Chirac a beau se présenter pour la première fois, en Corrèze, elle n’en est pas pour autant novice en politique. Longtemps conseillère en communication de son papa, Jacques, elle a (enfin) décidé d’accomplir son destin de Chirac.

Claude Chirac se lance dans une élection

Ce 4 avril, le Point annonce ainsi qu’elle est tête de liste à Brive, en Corrèze, pour les prochaines élections départementales, qui auront lieu les 20 et 27 juin prochains. Dans les colonnes de “La Montagne“, Claude Chirac avoue : “Jamais je n’aurais pu imaginer qu’un jour ces deux choses puissent se rejoindre et s’exprimer au travers de cette candidature départementale. C’est vrai que j’ai beaucoup réfléchi, que j’ai beaucoup pesé la responsabilité que cela supposait“.

Et parce qu’elle a décidé de s’engager dans la ville où Bernadette Chirac a terminé sa carrière politique, dans un canton où son père lui aussi oeuvre, Claude Chirac admet au sujet de son parcours : “Commencer le mien ici, ça compte beaucoup pour moi. Cela fait sens“.

S’agissant de sa maman, en particulier, qui fêtera ses 88 ans le 18 mai prochain, Claude Chirac a par ailleurs révélé au quotidien : “Elle va le mieux possible, la situation s’est apaisée“, bientôt deux ans après la mort de Jacques Chirac. Concernant son engagement en politique, la fille explique à propos de la mère : “Je crois qu’elle est assez heureuse. Elle m’a donné sa bénédiction, ce qui était très important pour moi“.

La forte influence de ses parents

Et si cette “fille de” (comme le sont Marine Le Pen, ou Martine Aubry), assure qu’elle ne veut pas “faire perdurer un héritage“, Claude Chirac prend toutefois exemple sur ses illustres parents. Elle admet d’ailleurs “Un chien ne fait pas un chat : mon père n’était absolument pas égocentrique et c’est quelque chose qu’il m’a transmis. Maman disait toujours, en citant madame Pompidou qui était pour elle un modèle : ‘N’être utile à personne, c’est ne servir à rien’“.

Source: Lire L’Article Complet