La fin d’une émission n’est pas difficile que pour les téléspectateurs. Les candidats et les membres de l’équipe sont souvent déprimés lors de leur retour à la vie normale. Ceux de Pékin Express : La Route des 3 continents ont ressenti un immense vide à l’arrêt définitif du tournage.

Stéphane Rotenberg

La crise sanitaire liée à la Covid-19 a mis, en 2020, le monde en pause. Le tournage de la quatorzième saison de Pékin Express a été interrompu une première fois pendant plusieurs mois en raison de la pandémie. Puis une seconde fois après un accident de la route qui a couté la vie d’un chauffeur et blessé le binôme Jonathan et Aurore. Les arrêts brutaux de l’émission laissent, à chaque fois, un goût d’amertume chez les candidats. “Quand on est rentrées la première fois, à cause de la pandémie, nous étions contentes mais nous ne savions pas ce qui se passait en Belgique. Ça a été un gros choc de rentrer et d’être confinée directement“, explique Crisoula dans Le Parisien, mardi 20 avril 2021. “D’un côté, on était heureuses de retrouver toute notre famille et nos proches, malgré le confinement. De l’autre, on avait un petit pincement au cœur de se dire le jeu se termine“, confie de son côté sa nièce Jenny. “Un dur retour à la réalité” partagé par Arnaud. “Psychologiquement, ce n’était pas facile puisque personne n’a partagé ce qu’on a vécu. C’est plus facile d’en discuter avec les autres binômes, ceux qui étaient là sur le tournage pour se remémorer l’expérience de fou qu’on a vécu“, concède celui qui a été éliminé lors de la huitième étape.

L’équipe technique de Pékin Express a mal vécu le retour en France

Pierre-Louis, le frère fêtard d’Arnaud a peiné à retrouver son quotidien. “On était toujours H24 dans la compétition et même si on ne se voyait pas tout le temps avec les binômes, c’était comme si on vivait tous ensemble. Franchement quand je suis reparti le lundi matin travailler et que j’étais tout seul dans ma voiture, j’étais en petite dépression“, se souvient-il. L’aventure ne marque pas seulement les candidats mais aussi les membres de l’équipe technique. Le tournage de la saison qui est en cours de diffusion sur M6 a été intense pour les nombreux accompagnateurs. “L’aventure est si intense et si loin de notre quotidien que, souvent, les mots ne suffisent pas. La vérité, c’est qu’on vit plusieurs vies lors d’un tournage de Pékin Express !“, confirme Audrey Carlotti, journaliste du programme depuis 2016. “Cette émission procure tellement une énorme dose d’adrénaline que c’est très dur une fois que le tournage est terminé de retrouver une vie normale“, ajoute l’un des cameramen, Christophe Bonet. Et de conclure : “Il m’arrive encore très souvent de rêver de Stéphane Rotenberg ou de mes candidats !

Source: Lire L’Article Complet