Interviewé par Darius Rochebin sur LCI, Nicolas Hulot est revenu sur les drames qui ont façonné son existence, dont le suicide de son frère.

En à peine quelques semaines, l’émission de Darius Rochebin est devenu l’un des moments forts du PAF. Ce 8 septembre, le journaliste suisse recevait Nicolas Hulot dans son 20h, diffusé sur LCI. L’ancien ministre de la Transition écologique était présent avec le philosophe Frédéric Lenoir pour discuter de leur essai commun, intitulé “D’un monde à l’autre”. L’occasion pour l’écologiste de parler son combat, mené à travers sa fondation, de son passage difficile au gouvernement, mais également de ses épreuves personnelles. Le journaliste de profession a ainsi évoqué l’un des drames de sa vie, le suicide de son frère, la veille de Noël.

Alors que Nicolas Hulot avait 20 ans, il a découvert avec sa soeur le corps de son frère, Gonzague. Ma mère prépare un réveillon, en essayant de masquer la tristesse d’un frère qui avait disparu depuis plusieurs mois, et dont on n’avait pas de nouvelle. Avec ma sœur, nous découvrons mon frère dans une cave et nous le dissimulons jusqu’au lendemain, raconte le militant à Darius Rochebin. Une tragédie, survenue cinq ans après le décès de son père, qui laissera des traces durables, et qui lui aura donné la vocation de se battre.

“Je pense que ça m’a appris beaucoup de choses”

“Je suis un peu gêné d’en parler, parce que beaucoup de monde a eu des souffrances et des tragédies”, poursuit Nicolas Hulot au cours de l’entretien, le regard empreint de tristesse. Je pense que ça m’a appris beaucoup de choses sur la précarité et la brièveté de la vie. J’essaie de faire de chaque instant un instant qui ait du sens. Un instant utile.” Un drame qui a donné une forme de sens à sa vie.

Crédits photos : Capture d’écran – LCI

Source: Lire L’Article Complet