La députée Frédérique Dumas a fini par interpeler Roselyne Bachelot dans les colonnes de L’Obs au sujet de ce fameux contrat astronomique…

C’est un contrat à 100 millions d’euros que France Télévisions a accepté de signer à son animateur phare, Nagui. 

Si ce dernier compte parmi les personnalités préférées des Français et assure au service public de jolis scores d’audiences grâce aux différents programmes qu’il anime, il n’en reste pas moins que cette somme interpelle. 

D’ailleurs, la classe politique a fini par s’en mêler. Comme le rappelle à juste titre, Femmeactuelle, en novembre dernier, à l’Assemblée nationale, la députée Frédérique Dumas (ex-LREM, actuellement investie au sein du Groupe Libertés et Territoires) a interrogé Roselyne Bachelot à ce sujet. 

L’Obs est aujourd’hui parvenu à se procurer le courrier qui a été envoyé dans la foulée par la Ministre en guise de réponse… et celle-ci n’a pas manqué de la choquer. 

Frédérique Dumas met en lumière “des clauses exorbitantes du droit commun et dérogatoires par rapport aux usages professionnels”. “Il n’y a pas d’exigence d’audience, il n’est pas prévu d’audit, la commande porte sur certaines émissions dont le concept n’est pas précisé alors que le montant financier, lui, est bien garanti”, explique-t-elle par ailleurs. 

“Des représentants de l’Etat siègent au conseil d’administration de France Télévisions. Ils ont manqué de vigilance ? Le contrat leur a-t-il seulement été soumis ?, se demande alors la principale intéressée qui entend bien continuer d’enquêter à sa manière, sur cette affaire de gros sous. 

À voir également : Nagui : son ex Marine Vignes fait d’étonnantes confidences ! 

La rédaction 

Source: Lire L’Article Complet