Accusée de “pratiques commerciales trompeuses”, Nabilla Benattia est condamnée à payer une amende de 20 000 euros. Dans un communiqué, le ministère de l’Économie et des Finances a détaillé les raisons de cette sanction.

Le métier d’influenceur consiste à promouvoir des produits sur ses réseaux sociaux contre une rémunération. Nabilla Benattia fait partie de ce cercle et ce, grâce à une communauté de plusieurs millions d’abonnés, rassemblés sur les différentes plateformes. Mais l’ancienne candidate de télé-réalité a commis une erreur qui lui coûtera la bagatelle de 20 000 euros sous forme d’une amende transactionnelle. Le ministère de l’Économie et des Finances a annoncé son verdict via un communiqué officiel, ce mercredi 28 juillet, au terme d’une enquête de la DGCCRF (Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes). Les faits remontent au mois de janvier 2018, sur le compte Snapchat de la jeune femme de 29 ans.

Alors que la belle brune vient tout juste de se marier avec Thomas Vergara au château de Chantilly, elle se retrouve à nouveau au cœur des polémiques. Cette fois-ci, la violence n’en est pas l’objet mais c’est plutôt une affaire d’arnaque pour pratiques commerciales trompeuses relatives à la promotion sur le réseau social Snapchat d’un site de formation au trading en ligne” qui perturbe la belle brune selon les informations du communiqué. En janvier 2018, Nabilla Benattia avait fait la promotion d’un site spécialisé dans la vente et l’achat de bitcoin. Jusque-là rien d’anormal. Sauf que l’influencueuse n’avait pas mentionné qu’elle était rémunérée pour cette publicité. Une erreur qui lui vaudra une amende de 20 000 euros.

🗞#cpDGCCRF
Notre enquête a conduit au paiement par Nabilla BENATTIA-VERGARA d’une amende transactionnelle de 20.000 euros pour des #PratiquesCommerciales trompeuses relatives à la promotion sur Snapchat d’un site de formation au "trading" en ligne👇https://t.co/fyfCFN5hsq pic.twitter.com/mrW8JXk2jD

Je ne suis pas au-dessus des lois et j’assume les conséquences de mes actes.
Ce métier est nouveau et nous n’avons toujours pas de règlementation stricte.
J’espère que cet accord permettra d’éveiller les consciences et la nécessite d'encadrer notre activité 🙏🏼

Une sanction que Nabilla a déjà acceptée

Selon le ministère de l’Économie et des Finances, ne pas préciser que la promotion est rémunérée revient à tromper ses abonnés “qui peuvent croire à tort que la promotion de l’influenceuse résulte d’une expérience personnelle positive désintéressée.” Nabilla Benattia a déjà accepté sa sanction et le montant de l’amende s’expliquerait au motif du “bénéfice tiré de l’opération de promotion” selon le communiqué. Le ministère en profite également pour avertir les autres influenceurs qu’il est obligatoire de respecter les règles sous peine d’une sanction similaire.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Denis Guignebourg / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet