Vendredi 16 octobre 2020, Samuel Paty a été assassiné à la sortie du collège où il enseignait. Prés d’un mois plus tard, son fils Gabriel est-il devenu pupille de la Nation ?

Restez informée

Près d’un mois plus tard, la mort de Samuel Paty reste dans toutes les pensées. Vendredi 16 octobre 2020, le professeur d’histoire-géographie a été lâchement assassiné à la sortie d’un collège de Conflans-Sainte-Honorine. Séparé de la mère de son fils, l’enseignant avait pris la décision de suivre cette dernière dans les Yvelines, afin de maintenir la garde alternée du petit Gabriel, âgé de 5 ans. Dans un portrait que lui avait consacré Le Point, son entourage l’avait décrit comme un père de famille protecteur et aimant. “Il venait tout le temps, avec sa femme et son fils. Puis, seul avec son fils. Il prenait un café et un chocolat pour le petit […] On le connaissait surtout grâce à son petit garçon, Gabriel, qui était comme une petite mascotte ici. Tous les gens disaient boujour au petit et ses parents étaient très fiers“, s’était souvenu un client du bar-tabac où Samuel Paty avait ses habitudes.

Une promesse du gouvernement

Mardi 20 octobre 2020, devant l’Assemblée nationale, Jean-Michel Blanquer avait tenu à “dire ses pensées pour Samuel Paty et sa famille“. Je pense à son fils de 5 ans qui sera désormais pupille de la Nation et à qui nous devons penser non seulement aujourd’hui, mais pendant toutes les décennies qui viennent“, avait-il déclaré. Destiné à tout enfant âgé de moins de 21 ans dont les parents ont été victimes de guerre ou d’actes de terrorisme, le statut de pupille de la Nation offre protection ainsi que soutien matériel et moral sous la forme d’aides mensuelles, d’aides aux études, d’exonération de frais de scolarité ou d’examen, de bourses scolaires et universitaires ou de la possibilité d’admission dans les lycées militaires. Mais le petit Gabriel est-il vraiment devenu pupille de la Nation ? Comme le rapportent nos confrères de Closer, lundi 9 novembre 2020, “le doute plane sur le statut du fils de Samuel Paty“. Selon le site du gouvernement, le jeune garçon de 5 ans peut être adopté par la Nation. Sa famille doit en revanche faire appel à l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre pour qu’il puisse obtenir le statut de pupille.

Source: Lire L’Article Complet